Affiche Sicko

Critiques de Sicko

Documentaire de (2007)

Critique de Sicko par Bookworm

Un bon Michael Moore qui comme a son habitude en fait des tonnes en se mettant au fur et à mesure en scène. La partie sur la France tellement caricaturale est hilarante, rires du public à l'appui ! Lire l'avis à propos de Sicko

Avatar Bookworm
6
Bookworm ·

Critique de Sicko par Lesleeanna

Dans le jeu des 12 000 000 d'erreurs : un couple français moyen qui gagne 6 000€/mois, des américains qui vont se faire soigner à Cuba, où l'IDH et l'espérance de vie sont inférieurs, Cuba d'où venaient, dans les années 90, des milliers de boat people. Le clou de la bêtise : Moore qui interviewe un gros plouc qui a du choisir quels doigts l'assurance lui rembourserait. : "Eh gros naze ! T'as... Lire la critique de Sicko

2
Avatar Lesleeanna
1
Lesleeanna ·

Moore malhonnête ?

Depuis quelques années on peut louer Michael Moore pour mener un combat courageux qui se veut une voix dissonante à un système américain omniprésent. Il écorne avec hargne les travers de la société américaine et vient casser un peu l’image idyllique que l’on trimbale sur les states. Mais, est-ce l’effet répétitif de docu en docu, qui fait que peu à peu son discours et donc son action perdent... Lire la critique de Sicko

1
Avatar Fritz Langueur
4
Fritz Langueur ·

La manipulation de trop pour Michael Moore

Michael Moore a démarré petit, avec un documentaire sur sa petite ville de Flint, Michigan. De fil en aiguille, sa légende a pris vie avec des films plus ambitieux comme Bowling for Columbine et Fahrenheit 9/11, Palme d’Or. Aujourd’hui, c’est un auteur reconnu, sans doute grâce à sa Palme d’Or, soyons honnête, et il peut faire ce qu’il veut. Son petit plaisir est de dénoncer les... Lire la critique de Sicko

1
Avatar CeeSnipes
7
CeeSnipes ·

Un sujet fort, traité par un trop plein

Palme d’or au Festival de Cannes 2004, Fahrenheit 9/11 est entré dans l’histoire comme étant le deuxième documentaire ayant reçu la plus haute distinction lors de ce rendez-vous international du cinéma (après Le Monde du Silence, en 1954). Une critique fondamentale de la politique de George W. Bush qui permit à son réalisateur, Michael Moore, d’obtenir une notoriété incommensurable auprès des... Lire la critique de Sicko

1
Avatar Sébastien Decocq
5
Sébastien Decocq ·

Critique de Sicko par Narghilet

On connait Mickael Moore comme réalisateur de documentaires engagés, ce qui lui a d'ailleurs valu une palme d'or controversée à Cannes en 2004 pour Fahrenheit 911. Sicko ne déroge pas à la règle puisque le réalisateur s'efforce de démontrer l'inégalité du système de soins américain à travers nombre de témoignages d'américains brutalisés voir détruits par le système, même si le fait initiateur... Lire l'avis à propos de Sicko

1
Avatar Narghilet
6
Narghilet ·

Critique de Sicko par Lo-Lo

Le film qui a décrédibilisé Michael Moore à mes yeux. J'avais adoré ces précédentes provocations avec délectation, heureux de sentir un vent de révolte et de vérité. Avec bonheur Moore part en croisade contre l'infâme manque de raison du système de santé américain. Tout va bien jusqu'à ce qu'on en arrive à la comparaison suprême: le système de santé français ! D'un coup la descente survient: En... Lire la critique de Sicko

1 1
Avatar Lo-Lo
3
Lo-Lo ·