Peau au fouet.

Avis sur Skin Game

Avatar Heurt
Critique publiée par le

Quand débute skin game il est difficile de voir le ton qu'il va prendre par la suite. Les premières images montrent un homme à cheval qui traine derrière lui un esclave noir. Une fois arrivé en ville, le cavalier se rend au saloon du coin pour y vendre à contre cœur son esclave. Sauf que tout ce discourt de cet homme désolé de se séparer de son meilleur compagnon, n'est qu'une mise en scène. C'est une arnaque, un peu dans le genre de celle qui est montée par Blondin et Tuco dans le bon, la brute et le truand. Les deux complices empochent l'argent puis ils filent, pour refaire le même coup plus loin. Malgré son sujet le film possède un ton léger, l'humour est bien présent dès la première arnaque. Si les railleries des hommes qui se moquent du pigeon sont amusantes, le film ne garde pas cet humour. Skin game reste plaisant, mais on regrette qu'il ne soit pas plus cinglant. La situation est bonne, mais l'exploitation de l'arnaque est en dessous de ce qu'elle pourrait donner. Le rythme n'est pas absent seulement il pourrait être meilleur, plus l'histoire avance plus elle a du mal à convaincre. L’amusement est là de temps à autre, mais il n'est pas constamment efficace. Alors qu'il faudrait qu'il soit tout le temps à plein régime, et puis l'arrivée du personnage féminin n'est pas vraiment bien apporté. Elle manque de cohérence dans ses agissements, les scénaristes essayent bien de tout raccorder, mais ça manque de crédibilité. On dirait qu'il manque d’ailleurs certaines scènes qui pourraient expliquer un peu mieux les agissements de chacun. Le duo pourrait aussi rappeler celui que l'on retrouve dans le film de Pollack Chasseurs de scalps. Malheureusement l'humour du film est nettement moins bien tenu dans Skin game qu'il ne l'est dans le film de Pollack.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 74 fois
3 apprécient

Heurt a ajouté ce film à 1 liste Skin Game

Autres actions de Heurt Skin Game