Bande-annonce
Affiche Somewhere

Somewhere

(2010)
12345678910
Quand ?
5.7
  1. 206
  2. 370
  3. 604
  4. 1003
  5. 1489
  6. 2006
  7. 2035
  8. 997
  9. 287
  10. 79
  • 9.1K
  • 258
  • 3.3K

Johnny Marco, auteur à la réputation sulfureuse vit à l'hôtel du Château Marmont à Los Angeles. Il va recevoir une visite inattendue : sa fille de 11 ans.

Casting : acteurs principauxSomewhere

Casting complet du film Somewhere
Match des critiques
les meilleurs avis
Somewhere
VS
Sofia Coppola, un art consommé du vide

Comment traiter du vide sidéral d'une vie, comment rendre l'ennui existentiel de quelqu'un qui a tout ou presque : succès, célébrité, argent, sexe, et qui finalement n'a rien, et cette vacuité-là Sofia Coppola la rend mieux que personne, car la vie de Johnny Marco est meublée de vide(s) et ne mène nulle part. Tel un pacha vautré sur son lit, à moins que ce ne soit un grand enfant gâté ou un ado attardé, il regarde d'un oeil morne et blasé évoluer des blondes affriolantes, attendant, comme...

55 25
Critique de Somewhere par goldie

Un tour, deux tours, trois tours, quatre tours de Ferrari. Un tour, deux tours, trois tours, quatre tours de barre de lap-dance. Un tour, deux tours, trois tours, quatre tours de patinage. Un film qui tourne, en somme, indéfiniment, jusqu'à ce que je plongeasse dans une torpeur proche de la sieste méridionale, éclaboussée de larmes pubères vers la fin. Pas les miennes, évidemment. L'avantage d'un film qui surfe sur la diagonale du vide, c'est qu'il laisse le temps de penser au reste, à la... Lire l'avis à propos de Somewhere

121 23

PostsSomewhere

Vous avez une anecdote, une vidéo/photo ou une simple question sur ce film ?
Critiques : avis d'internautes (351)
Somewhere
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Le trou noir de Sofia Coppola

Après sa superbe et anachronique relecture de l'histoire de France dans "Marie-Antoinette", changement radical d'époque et de ton avec "Somewhere", où Sofia Coppola semble n'avoir qu'un seul but : nous prouver qu'elle est le pendant féminin de Bret Easton Ellis, version cinéma. Pour cela, elle choisit de filmer les tranches de vie d'un acteur en promotion, acteur à la carrière déjà bien... Lire l'avis à propos de Somewhere

5 1
Avatar Psychedeclic
4
Psychedeclic ·
Découverte
Banalités d'une vie à part

Mon avis sur somewhere aurait pu être tout autre. Et pour cause, les premières minutes font penser que Sofia Coppola avait réalisé un film un peu trop court et a donc voulu faire un peu de remplissage : un mec à côté de ses pompes qui fait un tour, deux tours, trois tours avec sa Ferrari sur un circuit désert, s’arrête, sort de sa voiture et regarde au loin comme si son acte avait une quelconque... Lire la critique de Somewhere

43 9
Avatar Deleuze
7
Deleuze ·
"Less than zero"

La drogue en moins, "Somewhere" pourrait être une adaptation assez fidèle du célèbre premier roman de Breat Easton Ellis écrit dans les 80´s, "Less than zero". Los Angeles, du fric partout, des trajets en voiture (pour aller où ? Somewhere...), une vie qui ressemble à un grand vide, des relations qui se limitent souvent à de la baise facile... Les plans fixes et élégants de Coppola font le... Lire l'avis à propos de Somewhere

55 17
Avatar bilouaustria
6
bilouaustria ·
Critique de Somewhere par upselo

Le dernier film en date de Sofia Coppola. On n'ose pas vraiment dire le nouveau film tellement il nous parait familier. Les parallèles avec Lost In Translation, l'oeuvre iconique de la réalisatrice, ne manquent pas. On suit l'ennui, la langueur, la superficialité de la vie d'un acteur américain. Les situations sont aussi décalées et burlesques dans l'Hollywood de Johnny Marco que dans le Japon... Lire la critique de Somewhere

45 1
Avatar upselo
9
upselo ·
Critique de Somewhere par Ferdinand

Un film pareil à son titre : flou. Esthétiquement, Somewhere est un film très réussi, peuplé de très belles images, de parti-pris déconcertants (comme les plusieurs regards caméra), ainsi que d'une BO comme d'habitude très classe. Il aurait néanmoins fallu des personnages plus approfondis, un vrai lien, un contenu tangible pour soutenir cette beauté plastique. Tout semble se passer comme dans un... Lire la critique de Somewhere

18 3
Avatar Ferdinand
5
Ferdinand ·
Toutes les critiques du film Somewhere (351)
Bande-annonce
Somewhere
Vous pourriez également aimer...