"Less than zero"

Avis sur Somewhere

Avatar bilouaustria
Critique publiée par le

La drogue en moins, "Somewhere" pourrait être une adaptation assez fidèle du célèbre premier roman de Breat Easton Ellis écrit dans les 80´s, "Less than zero". Los Angeles, du fric partout, des trajets en voiture (pour aller où ? Somewhere...), une vie qui ressemble à un grand vide, des relations qui se limitent souvent à de la baise facile...

Les plans fixes et élégants de Coppola font le reste. Sa capacité d´observer les petits riens est toujours son grand point fort. Mais ce côté très littéraire, ce sens du portrait et du détail, ne tourne-t-il pas parfois au maniérisme ?
Le constat de Sofia Coppola est à peu de choses près - trente ans et des poussières - le même que BEE. Mais là où le roman était hanté par une pulsion morbide, il y a souvent davantage d´humour ici. A cet égard, la conférence de presse de J.Marco est un sommet d´absurdité hollywoodienne, de même que le voyage en Italie ou la séance de massage.

Coppola confirme son goût et son sens des petites choses. Elle en dit aussi parfois de grandes. On attendra toutefois un cinquième long-métrage de cette réalisatrice douée pour la voir (enfin) se renouveler et se mettre en danger.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 2860 fois
55 apprécient · 2 n'apprécient pas

Autres actions de bilouaustria Somewhere