Ah la vie d'acteur...

Avis sur Somewhere

Avatar мс³
Critique publiée par le

Après un bon "Virgin suicides", un sublime "Lost in Translation" et un "Marie-Antoinette" que je n'ai pas encore vu, Sofia Coppola revenait en 2010 avec une comédie dramatique qui n'est pas sans rappeler un film qu'elle avait sorti 7 ans plus tôt, "Lost in Translation" donc, où on suivait déjà un acteur qui n'a pas la grande forme, un acteur qui n'a rien à quoi se raccrocher, qui s'emmerde profondément, mais là où Bob Harris (Bill Murray dans LiT) trouvait du réconfort au près d'une jeune femme, Johnny Marco (Stephen Dorff dans Somewhere) lui trouvera le réconfort tout simplement au près de sa fille.
Stephen Dorff n'est pas un acteur très connu et pourtant il excelle dans ce jolie "Somewhere", il y incarne un acteur très connu résidant au Château Marmont, un hôtel de Los Angeles, il est en pleine promotion de son nouveau film, mais à part ça sa vie n'a pas grand intérêt, il refait la même chose quasiment chaque jour, par habitude et ennuie, il n'a plus gout à rien, sa célébrité le soûle plus qu'autre chose, sa vie est rasoir, mais quand sa fille de 11 ans débarque il retrouve un peu d'espoir et prend conscience qu'il a un but, rattraper le temps perdu avec sa fille.
Une histoire originale et bien traité, Sofia m'a épaté par son choix de mise en scène, une mise en scène très lente et c'est peu de le dire, les longs plans on en mange pas mal, rien que le premier plan, le film s'ouvre sur une partie de circuit automobile, on y voit passer une Ferrari qui fait 4/5 fois le tour avant de s'arrêter, le tout en plan fixe et ça dure je sais pas 2/3 minutes, c'est long mais je sais pas ça m'a captivé, et ces longs plans si fréquent dans le film représentent simplement à quel point la vie de cet acteur est chiante à mourir, avant l'arriver de sa fille la mise en scène est très lente et calme, il se passe peu de chose et j'ai trouvé ça très intelligent comme concept, le film à beau être très lent, il ne m'a strictement jamais ennuyé car l'histoire est tout simplement captivante, elle n'est pas incroyable ni bluffante, elle est juste simple, une simple histoire mais une belle histoire et très bien écrite à mon sens, et surtout très bien mise en scène, la réalisation est très soignée et posée, la photographie est superbe, avec un grain qui rend le tout vraiment très jolie, les musiques sont très peu présentes mais ça ne manque pas, en terme de casting, Dorff est vraiment génial et est accompagné par une jeune et déjà excellente Elle Fanning qui signe incontestablement le tremplin de sa carrière, les deux acteurs se complètent et forment un duo très agréable, Chris Pontius, un des Jackass fait ses vrais premiers pas en dehors de l'univers Jackass et même si on ne le voit pas énormément il reste très bon, il mériterait plus de rôle que celui du gars qui fait du ping pong avec sa bi..., enfin bref, des petits seconds rôles font également leurs apparitions comme Michelle Monaghan dont sa scène avec Dorff démontre bien l'envers de la magie hollywoodienne, c'est pas parce que deux acteurs font de grands sourires sur une photo qu'ils s'entendent forcement, et ce n'est qu'un exemple parmi d'autre, ce film montre vraiment le coté barbant et faux-cul de ce métier, comme quand Johnny Marco (Dorff) doit patienter 40 minutes la tronche pleine de je sais pas quoi pour un moulage de son visage, et Coppola traîne sur ce plan, pour bien montrer que ce moment est terriblement chiant pour l'acteur, et voilà quoi, ce film montre l'envers du décors tout comme "Lost in Translation" quelques années plus tôt, sinon il y a également Benicio Del Toro jouant son propre rôle qu'on aperçoit à peu près 20/30 secondes.

Bref, pour son quatrième film Sofia Coppola nous livre une comédie dramatique fort captivante et fort bien mise en scène, un vrai petit régal qui se regarde sans aucun mal.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 254 fois
2 apprécient

мс³ a ajouté ce film à 1 liste Somewhere

Autres actions de мс³ Somewhere