Bande-annonce
Affiche Sorry to Bother You

Sorry to Bother You

(2018)
12345678910
Quand ?
6.7
  1. 11
  2. 23
  3. 69
  4. 167
  5. 440
  6. 1005
  7. 1765
  8. 1064
  9. 253
  10. 59
  • 4.9K
  • 431
  • 3.9K

Après avoir décroché un boulot de vendeur en télémarketing, Cassius Green bascule dans un univers macabre en découvrant une méthode magique pour gagner beaucoup d'argent. Tandis que sa carrière décolle, ses amis et collègues se mobilisent contre l'exploitation dont ils s'estiment victimes au sein...

Casting : acteurs principauxSorry to Bother You

Casting complet du film Sorry to Bother You
Diffusion TV
Sorry to Bother You
  • samedi 23 octobre sur OCS City à 17:30
Tous les films diffusés à la TV
Match des critiques
les meilleurs avis
Sorry to Bother You
VS
1er coup de coeur 2019

Quiconque visionne Sorry to Bother You doit s’attendre à regarder un ovni cinématographique à part. Imaginez une mise en scène à la Michel Gondry, une satire à la Spike Lee et un humour façon Jordan Peele. Pour son premier long-métrage, Boots Riley (également auteur de la bande originale avec son groupe The Coup) signe une œuvre aussi foisonnante d’idées engagées qu’agréable au visionnage. La critique est corrosive et la caricature cinglante. Il faut voir la prestation d’Armie Hammer en...

14
Avatar Christoblog
5
Christoblog
Comédie noire

Le début de Sorry to bother you est prometteur. Le personnage joué par Lakeith Stanfield est assez amusant : jeune Noir fauché qui se découvre un talent surprenant pour la télévente grâce notamment à son accent « de blanc », qui l’aide à placer des ventes. L’anecdote rappelle la voix de blanc qui permettait à Ron Stallworth d’infiltrer le Ku Klux Klan dans Blackkklansman : Sorrry to bother you évoque d'ailleurs dans sa première partie un peu le film de Spike Lee, par son allant et... Lire l'avis à propos de Sorry to Bother You

3 1
Critiques : avis d'internautes (52)
Sorry to Bother You
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Garanti sans filtre

Il parait que Sorry to bother you n'est pas susceptible d'être apprécié par tout le monde. C'est un peu vrai pour n'importe quel film, non ? En vérité, le premier long-métrage de Boots Riley est tellement américain qu'il en devient presque insupportable pour ceux qui ont un préjugé pour sa culture cinématographique de moins en moins intéressante avec ses hypers productions aliénantes.... Lire l'avis à propos de Sorry to Bother You

22
Avatar 6nezfil
5
6nezfil ·
What the f*** man?

Comment parler de Sorry To Bother You ? Non sérieusement, comment aborder la chose ? Est-ce que je spoile pour entrer en profondeur dans l'analyse ? Est-ce que je dis vite fait mon avis sans trop en révéler sur l'histoire. Parce que si vous avez lu le synopsis ou simplement vu la bande-annonce, vous êtes bien loin de ce que propose Sorry To Bother You. Ce film... est un... Lire la critique de Sorry to Bother You

21
Avatar James-Betaman
7
James-Betaman ·
Tu riras moins en enfer

Quelque part entre comédie satirique, brûlot politique et série B d’anticipation, le premier film de Boots Riley est difficile à caser, et c’est tant mieux. Projeté en séance de clôture du PIFFF 2018, cet électron libre à l’irrévérence plus qu’assumée a miraculeusement su trouver son chemin dans nos salles. Et pour vous faire une petite idée de la gueule du bazar, si un film comme... Lire la critique de Sorry to Bother You

8 1
Avatar Aurélien Z
7
Aurélien Z ·
Critique de Sorry to Bother You par DanielOceanAndCo

Pour son premier film en tant que réalisateur, Boots Riley signe une oeuvre pour le moins iconoclaste, aussi étrange qu'imprévisible dans le déroulé de son intrigue, mais aussi un commentaire économico-social tellement jouissif dans son analyse de l'entreprise américaine. Si le film est doté d'un minuscule budget, Riley fait quand même de gros efforts sur la forme puisque Sorry to... Lire la critique de Sorry to Bother You

1
Avatar DanielOceanAndCo
7
DanielOceanAndCo ·
Découverte
Quand le fond ne colle plus avec la forme

Clairement je suis mitigé. Je le mettrai dans la même case que God Bless America : une bande annonce très accrocheuse, présentant un film burlesque, sordide mais humoristique. Mais lors du visionnage on quitte trop rapidement ces effets pour tomber dans quelque chose de plus... solide, sarcastique voire critique d'une société ou d'un thème. Ca ne veut pas dire qu'il... Lire la critique de Sorry to Bother You

13 1
Avatar kry
7
kry ·
Toutes les critiques du film Sorry to Bother You (52)
Bande-annonce Sorry to Bother You