Affiche Soudain l'été dernier

Critiques de Soudain l'été dernier

Film de (1959)

Eat me, if you can.

Il aura fallu tout le talent d'un Mankiewicz pour me faire apprécier une adaptation cinématographique de Tennessee Williams. Il était temps, je commençais à désespérer. Même s'il n'évite pas quelques excès théâtraux et une utilisation un peu facile des thèmes liés à la psychologie (il apparaît que c'était à la mode, à Hollywood, à l'époque ! mais bon est-ce vraiment une excuse ? fait-on mieux... Lire la critique de Soudain l'été dernier

50 10
Avatar Kalopani
8
Kalopani ·

Vol au-dessus d’un nid de gourous

On a souvent considéré comme théâtral le cinéma de Mankiewicz, du fait de l’importance qu’il accorde aux dialogues, très écrits et constitutifs de la chair même de ses films. Confronter cet auteur au dramaturge Tennessee Williams est donc organiser une rencontre au sommet. Malicieusement, c’est sur de pesants silences que s’ouvre le film. La méticulosité de l’opération, son cadre décati,... Lire la critique de Soudain l'été dernier

52 9
Avatar Sergent Pepper
10
Sergent Pepper ·

Plantes carnivores et amours vénéneuses

Joseph L. Mankiewicz savait accorder de l'importance aux dialogues. Et comme tous ceux qui reconnaissent l'importance des paroles, ils savait qu'il s'agit d'un instrument de pouvoir. Mots et politique sont indissociables. Et c'est finalement que se situe l'unité du cinéma de Mankiewicz, de Eve à Cléopâtre, de Jules César au Reptile, de Chaînes Conjugales au Limier. A chaque fois, il s'agit de... Lire l'avis à propos de Soudain l'été dernier

28 4
Avatar SanFelice
10
SanFelice ·

Le souffle d'Elizabeth Taylor

Il y a des œuvres comme ça, qui laissent en nous des marques indélébiles. Quelques semaines après avoir vu le film je décide de lire la pièce de Tennessee Williams en anglais. D’abord pour avoir la joie de comparer les deux, mais aussi par envie de tester mes capacités à lire la littérature anglophone, mais ça, on s’en fiche un peu. S’il y a un élément qui... Lire l'avis à propos de Soudain l'été dernier

23 6
Avatar Luanana
10
Luanana ·

Soudain, la grosse claque dans ma face

Une jeune femme en proie à ses démons, traumatisée après un choc violent ; un neurochirurgien adepte de psychologie qui se laisse aller à un jeu dangereux avec sa patiente ; une tante trop manipulatrice pour être honnête ; un entourage sans scrupules... Et ce fameux Sebastian, que l'on ne verra jamais vraiment, mais dont la présence est, par la seule force des dialogues, du scénario et de la... Lire la critique de Soudain l'été dernier

37 10
Avatar Psychedeclic
10
Psychedeclic ·

Ce que ses yeux ont vu

Le film adapté d'une pièce célèbre de Tennessee Williams se concentre autour d'un sujet complexe et terriblement audacieux : le désir incestueux d'une mère pour son fils Sebastian mort dans des circonstances mystérieuses et tragiques en Europe. Violet Venable, verbe haut, démarche assurée et regard hautain, se refuse, bien sûr, à croire à cet amour coupable, et se réfugie dans un désir de... Lire la critique de Soudain l'été dernier

84 34
Avatar Aurea
8
Aurea ·

Love in an Elevator

Adaptation à l’écran d’une pièce de théâtre de Tennessee Williams, « Soudain l’été dernier » ne cherche jamais à dissimuler ses origines. Bien au contraire, il les assume fièrement et les met consciencieusement en pratique dès la première rencontre entre Violet Venable et le Dr Cukrowicz. Romancé à outrance, ampoulé, exagéré, cet échange est théâtral ni plus ni moins. Il en va de même pour... Lire la critique de Soudain l'été dernier

26 7
Avatar -IgoR-
10
-IgoR- ·

D'une intensité rare

Avec ce drame psychologique mettant en scène des relations perverses au sein d'une même famille (un thème peu courant pour l'époque), le génial Joseph L. Mankiewicz signe sans nul doute le film le plus subversif et moderne de sa prolifique carrière. Malgré le fait que nous soyons constamment assommés de dialogues sur la quasi totalité du film, l'incroyable intensité... Lire la critique de Soudain l'été dernier

21 4
Avatar Libellool
10
Libellool ·

L'antre de la folie

Soudain, l'Eté Dernier tire sur des fils surannés et des mécanismes issus d'une époque aujourd'hui révolue. Il pourra tout d'abord sembler que rien ne se passe à l'écran, fait dissimulé sous une avalanche de bla-bla constant et stérile. Grave erreur. Joseph L. Mankiewicz ouvre d'ailleurs son film sur un silence, devant la plaque de son institut... Lire la critique de Soudain l'été dernier

19 8
Avatar Behind_the_Mask
8
Behind_the_Mask ·

Critique de Soudain l'été dernier par Florensium

(critique courte avec quelques spoilers) Un Mankiewicz de plus vu. Une occasion pour une fois de plus, s’émerveiller de l’art des dialogues et de la science de la mise en scène de Monsieur Joseph, ici mises au service d’un récit inspiré d’une pièce de Tennessee Williams. Le pitch annonce d’emblée un drame sombre qui entre les mains d’un autre réalisateur verserait sans doute dans le glauque... Lire la critique de Soudain l'été dernier

22 1
Avatar Florensium
8
Florensium ·