OLD MEMORIES OF A GENERATION

Avis sur Star Wars : Épisode I - La Menace fantôme

Avatar Matt  Fox
Critique publiée par le

A l'occasion de la sortie du nouveau star wars, revenons en arrière, dans une époque lointaine, très lointaine... Plus précisément, 16 ans en arrière. 1999. Les boys band existent encore, Matrix a révolutionné les effets spéciaux, Chirac et Clinton sont encore présidents. C'est là que tu te rends compte que t'es vieux...
Lorsque tout le monde a compris en 1998 qu'un nouveau Star Wars allait sortir (qui dit nouveau film, nouvelle trilogie), tous les fans ont sauté de joie. Première bande- annonce, certes raté, mais tout le monde s'en fout : c'est le prochain Star Wars qui sort ! Quoi qu'il en soit, les effets spéciaux seront révolutionnaires, l'histoire sera sans aucun doute incroyable.
Nos parents se souviennent de la sortie de 1977 et de l'incroyable choc qu'ils ont eu lors de la première vision, ils ont donc tous bavés sur leur écran, comme les jeunes des années 90, qui eux n'ont pas trop compris pourquoi tout le monde faisait une fixette sur ce film.
1999 : la Menace Fantôme est donc le film le plus attendu de tous les temps. Tout le monde l'a vu, et tout le monde a été dégoûté. Pourtant, les enfants de l'époque adoraient la prélogie, les vieux puristes (et accessoirement "cons") ont dit que c'était de la merde, de la grosse grosse merde. Et moi, dans tout ça ?
Bah, il faut dire qu'il est pas extraordinaire, alors que Lucas nous l'avait vendue comme THE movie qui allait relancer toute l'histoire du cinéma. Mais nous, on était gamin, on pouvait pas savoir que c'était très moyen : à l'époque même, j'aimais bien Jar Jar Binks ! Oulala, je vais me faire taper...

Voici vraiment les gros problèmes de ce film (même si il y en d'autres) :
- l'attente a été tellement forte qu'elle a "écrasée" le film. 1 milliards de dollars de recettes à travers le monde, et pourtant tout le monde a été déçu. Preuve que la qualité ne rime pas avec pognon.
- on sent que Lucas a vraiment tout fait pour la fan- base parce que il avait encore des scénarios en stocks et voulait vraiment fermer le cycle "Dark Vador".
- qui dit prélogie, dit fin... On sait d'avance comment ça va se terminer. Mal. Et Anakin deviendra Dark Vador, le méchant absolu.
- Lucas en réalisateur, heureusement qu'il a arrêté ! Putain, sa réalisation est d'un ennuie : aucun plan incroyable, aucun rebondissement, aucun cadrage fantastique. Une réalisation classique et banale au possible... Et dire qu'il a fait THX- 1138 ! On comprend mieux pourquoi il est devenu un fin producteur plutôt qu'un réalisateur aguerri.
- Un problème de volonté : voyez, Lucas semble avoir fait ce film pour ses petits- enfants, comme un powerpoint en fin de Noel. Si le gars a du talent, c'est sur, un Lucas a 50 ballets qui fait un film pour les enfants, bah ça fait un film pour enfants PAR un vieux de 50 ballets. ça se ressent pendant tout le film. Tout est bien cadré, bien filmé, bien trouvé. Mais rien d'incroyable.
- Jar Jar Binks : je comprends que personne ne le supporte. Si tu vois la Menace Fantôme de nos jours, tu vas trouver ça naze. Surtout parce que il y a Jar Jar Binks. Tout ce qu'il fait est irritant.
- Le choix des acteurs : si Liam Neeson et Erwan McGregor s'en sortent, mais c'est la catastrophe pour la plupart. Nathalie Portman tente de coller les meubles, mais Jake Llyod joue très mal la comédie. Heureusement qu'il s'est arrêté à celui- là. Pour notre génération, ce sera pour toujours le petit mec blond à la coupe au bol, au charisme de loutre, à la gestuelle morte, au regard débile et aux problèmes d'acting conséquent. Un très mauvais choix qui plombera la plupart des scènes fortes.
- Les batailles : pour un fan de Star Wars, les batailles sont l'ADN pur de la Guerre des étoiles, elle est là où tout cohabite, puissance, élégance, tragédie, souffrance, retrouvailles, mort subite, combat historique, ou duel stratosphérique. Là, quasiment rien à ne se mettre sous la dent. C'est dur. La bataille de Naboo est expédié (pour mettre en avant Jar Jar, comme il est rigolo), comme la bataille finale, qui a quelques moments de bravoure néanmoins.
- Le montage est une catastrophe : Lucas nous fait des raccords entre les scènes digne d'un film de vacances, il voulait pas s'emmerder. Je sais que tu ne verras jamais cette chronique, George, mais sache que ce montage n'est pas bon, surtout pour un tel film. On dirait que tu avais trop de scènes et que tu les a compilés.
- Le rythme, merde, le rythme ! Le rythme, putain, George. Un rythme trop trop long.
- Une direction d'acteurs vraiment bas de gamme : aucun personnage n'aura donc décroché le rôle de sa vie, ni Ewan McGregor qui avait pourtant l'air bien parti en début de film. Des persos marquants, mais qui ne sont assez bien exploités (putain même Yoda est foncedé !). Comparé à l'ancienne trilogie, il y avait Han Solo, Chewbacca, R2D2, Leia, Dark Vador...
- L'histoire des midi- machins, NON, NON, NON !

MAIS j'aime la Menace Fantôme. J'adore particulièrement le regarder pendant les vacances, ou lorsqu'un nouvel épisode sortira. Pourquoi ?
- parce que un blockbuster fin années 90 sympa, et retransmet bien les tendances cinématographiques de l'époque.
- parce que on est pas encore envahit par des slow- motions, des effets spéciaux à outrance qui vous démonte la gueule, c'est regardable chez soi.
- Parce que, désolé, la Menace Fantôme c'est surtout une course de bolide d'anthologie, sans doute la meilleure que vous verrez dans votre vie. Et si vous n'avez pas d'énorme écran chez vous, installez- le juste pour cette scène qui est entré dans les annales des effets spéciaux.
- Parce que le générique est toujours aussi top.
- Parce que DARK MAUL. Point.
- Parce que il y a peut- être le meilleur duel de sabre- laser de toute l'histoire de Star Wars. Oui, la plupart des gens diront que non, Dark Vador vs Luke, c'est toujours mieux... Non ! Ce sont des duels somptueux, mais Dark Maul a un double sabre- laser (donc 2 fois plus de classe), le personnage est instantanément légendaire alors qu'il a que 3 phrases dans le film (son apparition face aux 2 jedis est mémorable), il affronte 2 fuckin' Jedis à lui tout seul (pas Luke à ce que je sache !), et le tout se fini dans des montagnes russes de chorégraphie, de gueules morts de faim, de tragédie grecque, d'un duel au sommet époustouflant, et d'une fin incroyable. Le tout en 10 minutes.
- Parce que John Williams. Voilà.
- Parce que j'aime Qui-gon Jinn, contrairement à d'autres. Plus sage que lui, tu meurs.
- Parce que les décors sont beaux.
- Parce que les effets spéciaux étaient franchement parfaits pour l'époque, et même s'ils ont vieilli, désolé, ça reste convenable.
- La musique de John Williams reste une référence, un classique, un symbole, un truc de malade. Des orgasmes auditifs plein la tête.

Alors la plupart des fans de Star Wars disent que ce film est une merde. Vous savez ce que c'est vraiment une merde ? Moi je pense que ce n'en n'est pas une, et cela reste un bon film. Le moins bon des Star Wars, mais il en faut bien un moins bon. C'est sur celui- là que ça tombe.
La Menace Fantôme reste pour moi un classique de la SF, et si vous aimez pas bah tant pis !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 253 fois
Aucun vote pour le moment

Matt Fox a ajouté ce film à 1 liste Star Wars : Épisode I - La Menace fantôme

Autres actions de Matt Fox Star Wars : Épisode I - La Menace fantôme