Star Wars 7 ou la question de l’héritage

Avis sur Star Wars - Le Réveil de la Force

Avatar Manon Crn
Critique publiée par le

Telle est ma vision et mon approche de Star Wars. Au-delà d’être une très bonne saga, c’est avant tout un concept, celui de l’héritage. En effet, intrinsèquement, cette épopée n’est que le symbole de la transmission de valeurs, de savoir, de l’éducation par le biais de l’essence de la série : la force.

Le label ayant été racheté par les studios Disney, donner suite à Star Wars relevait donc de la propre compréhension et interprétation du réalisateur (et des personnes lui donnant des directives). Les enjeux de ce monde sont énoncés et codifiés. Qui sont globalement, l’ambivalence des côtés de la force (clair et obscur), et leurs particularités (nécessité d’un apprentissage, niveau de médicloriens exigé, etc…)

Outre le fait que la technique d’Abrams diffère de celle de Lucas, cela a à mes yeux apporté un rafraichissement de l’image et des scènes emblématiques. La réapparition des anciennes icônes a été parfaitement dosée, à la limite de la limite.

Alors quelle ne fut pas ma surprise quand le film affirme avec un aplomb sans faille qu’un non jedi peut manier un sabre, qu’un padawan potentiel sache maitriser la force au point de contrôler un storm trooper au bout d’un quart d’heure… Comment ?!

Qui plus est l’utilisation d’humour accessible à tous (j’entends par là pas aussi subtil que dans la saga précédente) enfantise l’atmosphère, ne permettant pas au spectateur d’être assujetti à une réelle menace de la part du premier ordre.

Menace ? Oui car parlons-en, au lieu d’utiliser un univers aux limites inconnues dans le domaine mis à disposition par Star Wars, la réalisation a préféré privilégier un copié collé grotesque des scénarii des trilogies précédentes. Pour rendre crédible le tout, ils ont tout fait en plus grand ! (étoile noire x10, destruction de planète x3, etc..)

En conclusion, alors que certains éclats de génie (humanisation des storm troopers et des habitants d’une des planètes détruites, icône féminin sachant manier la force, inspirations Miyazakienne avec le château en vielles pierres orné de drapeaux, etc…) auraient pu insuffler de nouveaux enjeux relevant d’une complexité nouvelle, les studios Disney ont préféré privilégier une trop grande affiliation aux épisodes précédents, accessible à public plus que large, arrivant même à confondre rythme et rapidité, de peur je le crains, d’interpréter l’héritage de Lucas.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 271 fois
2 apprécient

Autres actions de Manon Crn Star Wars - Le Réveil de la Force