Rupture

Avis sur Star Wars : Les Derniers Jedi

Avatar Caledodub
Critique publiée par le

Bonjour, vous êtes sur Radio Cœur, la radio des amoureux. Je suis Tania, sexologue spécialisée dans les thérapies de couple, et je suis à votre écoute. Qui est le prochain auditeur ?

Heuu, bonjour, je suis Caledodub. Et…

Bonjour Caledo, quel est votre problème ?

Voilà, je suis dans une relation depuis des années avec une belle saga.

Et quel est son prénom ?

Elle s’appelle Star wars…

Très joli prénom. Hier soir, nous avions un coup de fil de Michel, un fétichiste des oreilles qui sortait avec une Star Trek…

Oui, enfin, rien à voir. Voilà, je vous appelle parce que je me demande si on peut toujours aimer quelqu’un, mais ne plus rien ressentir avec elle ?

C’est une bonne question. Dites-nous en plus sur votre relation avec cette Star wars.

J’ai l’impression qu’on se connaît depuis toujours. C’est un amour de jeunesse. Mon premier véritable amour.

Vous n’avez pas eu d’autres expériences ?

Si, j’ai essayé d’autres choses, mais je revenais toujours vers elle. Un éternel retour. Elle a des étoiles dans les yeux. Elle m’a fait découvrir des univers merveilleux, des gens incroyables. Elle m’a montré l’héroïsme, l’amour et le combat entre le bien et le mal. Chez les autres, je ne voyais que des clones.

Comment se comporte-elle avec les autres hommes ?

Ils peuvent difficilement la rater. Il faut dire qu’elle est remarquable. Et elle le sait. Elle en fait des tonnes. Elle adore qu’on la remarque et dès qu’elle en a l’occasion, elle s’affiche : dans un fast-food, au parc d’attraction, au yoga, à l’aéroport, même aux toilettes

Que ressentez-vous dans ces moments-là ? De la colère ? De la jalousie ?

Sûrement, je suis assez exclusif. Mais c’est surtout que je ne la reconnais plus dans des moments pareils. Celle que j’aime est profonde, intelligente, sensible… Quand elle fait ça, on dirait une garce superficielle.

Ne pensez-vous pas que vous idéalisez cet amour de jeunesse ? Vous vous êtes connus jeunes, inexpérimentés. Depuis, vous avez grandi, mûri. Peut-être votre relation ne correspond plus aux adultes que vous êtes devenus ?

Vous avez peut-être raison. Cela me rappelle qu’on avait eu un passage « difficile » à partir de 1999, comme une menace fantôme sur notre relation. Elle m’a présenté sa famille et ses amis d’enfance. J’ai eu un choc, c’était deux personnes complètement différentes. Par exemple, son cousin adoré, Jar Jar Binks. C’était gênant, tout le monde faisait comme si tout était normal. Mais, excusez-moi de l’expression, il est attardé mental. Ils devraient le placer en institut, mais pas le garder chez eux sans soin.

Mais vous avez continué à être ensemble.

Oui, je me disais que c’était une mauvaise passe. On était un peu distant, on restait dans nos souvenirs. Notre vie intime s’est faite plus rare. Et puis, il y a deux ans, il y a eu un retour de la force.

Vous avez eu recours à un médicament pour une dysfonction érectile ?

Non, pas du tout ! C’est juste que j’ai retrouvé un nouvel espoir. Je retrouvais celle que j’aimais avant. Oui, les corps ont vieilli, ils ont changé, mais on avait encore des choses à découvrir.

Comment expliquez-vous ce changement ?

Peut-être son changement de travail. Elle a quitté une entreprise familiale pour une grande multinationale. Une sorte de promotion. C’était une nouvelle vie qui s’ouvrait à elle, pleine de possibilités. J’étais assez sceptique, mais elle semblait tellement s’épanouir. Elle était ouverte à de nouvelles expériences. Et je ne m’en plaignais pas. J’ai adoré quand elle m’appelait Coquin Un.

Qu’est-ce qui a changé, alors ?

Tout d’abord, cette entreprise lui a tourné la tête. Elle ne connaissait plus ses limites et elle s’est mise au travail à la chaîne. Elle a des envies tous les ans ! Alors qu’avant, on prenait le temps d’apprécier les moments passés ensemble.

Mais comme souvent dans un couple, la vraie raison est la routine. Je me suis rendu compte que je me mentais, que je lui mentais. Ce retour de vigueur n’était au final que de la nostalgie. On s’accroche l’un à l’autre juste par habitude.

Qu’est-ce qui vous a fait prendre conscience de ça ?

Notre dernier jeudi. On avait calé le rendez-vous, juste nous deux. Mais avant, je sentais que quelque chose clochait : je ne ressentais aucun enthousiasme à y aller.

Sur place, cela n’allait pas mieux. Pourtant, elle était particulièrement enjouée, enchaînant les blagues. Elle avait plein de choses passionnantes à raconter, même si parfois, j’ai un peu décroché. On a rabâché quelques vieux souvenirs, des histoires de frère et sœur. On a parlé de l’évolution intéressante des petits nouveaux. J’ai été surpris que Diane vienne s’inviter à la soirée. Honnêtement, il y avait tout pour passer un bon moment.

Mais voyez-vous, même si je reconnais ses qualités, je focalise de plus en plus sur ses défauts. Et j’ai surtout vu que nous ne faisions que répéter la même histoire. Si cela était encore plaisant il y a deux ans, quelque chose s’est cassé, depuis. La lassitude, sûrement.

Je l’ai compris à un moment du rendez-vous.

Quand Kylo Ren propose à Rey de le rejoindre.

J’ai cru que tout pouvait bousculer, que je pouvais de nouveau être surpris. Mais non, elle est restée fidèle à elle-même et a continué à déblatérer ses vieilles rengaines.

Peut-être que je n’étais pas dans de bonnes dispositions. J’étais fatigué et malade, mais ce serait se mentir : il n’y a plus rien entre nous.

Vous souhaitez mettre un terme à votre relation ?

Pas complètement. Elle reste très importante pour moi et je tiens beaucoup à elle. C’est juste que notre relation doit évoluer vers autre chose.

Vous n’allez donc pas aller au prochain rendez-vous ?

Si, sûrement, mais dans un autre état d’esprit. Et entre-temps, j’irai voir ailleurs. Même si je sens que je vais sûrement finir en Solo.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 9916 fois
507 apprécient · 17 n'apprécient pas

Caledodub a ajouté ce film à 4 listes Star Wars : Les Derniers Jedi

Autres actions de Caledodub Star Wars : Les Derniers Jedi