👉 On vous partage notre 1er bilan de la nouvelle version de SensCritique.
Continuez à suivre l'avancée du site sur journal de bord.

- David, tu sais que je t'aime comme un fils ? - Ben je suis ton fils

David Wosniak est un loser, un vrai. Mais c'est un loser attachant car il est sympa et plein de bonne volonté. Il faut dire qu'on se reconnait tous un peu en lui. Qui ne s'est jamais fait(e) engueuler pour avoir totalement raté quelque chose alors que ça partait d'une bonne intention ?

Héros attachant donc, et situation improbable. Le film parvient à faire rire sur son intégralité et surtout réussit à ne pas tomber dans le mélo alors qu'il s'aventure sur une pente glissante avec la junkie et le petit handicapé. A ces instants on a peur de tomber dans le larmoyant mais heureusement on retourne vite sur les rails de la comédie.

Les situations burlesques s'enchainent et les personnages sont hauts en couleur. Les dialogues sont efficaces, et il faut admettre que le fait que ce soit un film québécois y participe grandement grâce à des expressions que, nous autres Français, nous ne voyons pas venir et qui augmentent l'effet comique.
Un peu trop pleine de bons sentiments pour être une grande comédie, on s'amuse tout de même beaucoup et on ne peut que remercier nos cousins québécois d'avoir des idées aussi originales.
JakeElwood
7
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à sa liste Les meilleurs films de 2011

il y a 8 ans

3 j'aime

Starbuck
SanFelice
9
Starbuck

There's a Starbuck waiting in the sky

David est un loser, un vrai, un dur (enfin non : un mou). Il tente de faire pousser des plantes prohibées dans son appartement, il doit de l'argent à des personnes peu fréquentables à qui il vaut...

Lire la critique

il y a 8 ans

49 j'aime

18

Starbuck
Before-Sunrise
8
Starbuck

« Ne te reproduis jamais ! »

Sur une idée de base brillante, Starbuck ne scintille pas par une écriture ciselée ou par des personnages d’une grande profondeur. Le film éblouit plutôt par son ambiance, sa grâce et les éclats de...

Lire la critique

il y a 9 ans

41 j'aime

3

Starbuck
MarlBourreau
8
Starbuck

El Masturbator !

David Wosniak est un branleur. Au sens propre comme au figuré. Eternel loser irresponsable, il donnait anonymement du sperme sous le pseudonyme de Starbuck pour se faire un peu d'argent.Sauf que...

Lire la critique

il y a 9 ans

40 j'aime

Seul sur Mars
JakeElwood
6

Il faut encore sauver Matt Damon.

Après la vague de biopics en tout genre et l’overdose de super-héros, sommes-nous en train d'assister au début de la mode des films dans l’espace ? Après Gravity et Interstellar pour ne citer qu’eux,...

Lire la critique

il y a 6 ans

48 j'aime

4

Annie Hall
JakeElwood
7
Annie Hall

A relationship, I think, is like a shark. You know? It has to constantly move forward or it dies.

Attachez vos ceintures, nous voilà partis pour 1h33 de dialogues non-stop ! Pas d'escale avant la fin du film, j'espère que vous avez pris vos précautions. Considérée par beaucoup comme une des...

Lire la critique

il y a 8 ans

47 j'aime

2

Les Suffragettes
JakeElwood
4

Attention terrain glissant.

Exercice difficile lorsqu’on est un homme que de critiquer négativement un film traitant frontalement du féminisme sans se faire taxer de sexiste à la moindre incartade. Aucun avis négatif n’ayant...

Lire la critique

il y a 6 ans

37 j'aime

20