Chapeau feutré et pattes d'éléphants

Avis sur Starsky et Hutch

Avatar MalevolentReviews
Critique publiée par le

Depuis Mission: Impossible en 1996, la mode des adaptations ciné des vieilles séries TV n'en finit plus. "Chapeau melon et bottes de cuir" était à la fois trop sérieux et trop psychédélique, "Les Mystères de l'Ouest" ne respectait quasi-rien et sombrait dans l'aventure hollywoodienne ridicule, et "Drôles de Dames" s'est fourvoyé dans le grand n'importe quoi bourré d'effets spéciaux et de combats post-Matrix assumés. Cette adaptation de "Starsky & Hutch" joue également la carte de la comédie d'action avec un peu plus de réussite.

Mis entre les mains du duo Ben Stiller/Owen Wilson, le film alterne entre buddy movie à l'ancienne et comédie moderne située comme il se doit dans les années 70, époque de la série TV originelle. On reprend donc les mêmes personnages, les mêmes décors, les mêmes costumes et la même musique pour une nouvelle aventure inédite. De la rencontre entre les deux superflics gaffeurs à leur enquête semée d'imprévus, nous découvrons un côté plus comique à nos deux héros.

Si le scénario est cousu de fil blanc et la plupart des gags gentillets, on se délectera en revanche du jeu complètement halluciné du génial Ben Stiller, celui plus discret de l'improbable Snoop Dogg (en « Huggy les bons tuyaux ») et même du pourtant fadasse Vince Vaughn, ici excellent en pathétique bad guy cruel.

Restent fort heureusement deux scènes sincèrement tordantes : la visite en prison de Big Earl, ex-complice aux goûts sexuels bizarres incarné par un Will Ferrell toujours aussi hilarant, et la première "arrestation" de Feldman, à la chute plutôt bien trouvée. Sans être un must en la matière, Starsky & Hutch réussit à pleinement divertir et à rester suffisamment fidèle au matériau d'origine pour ne pas se faire lyncher comme les autres.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 84 fois
1 apprécie

MalevolentReviews a ajouté ce film à 1 liste Starsky et Hutch

Autres actions de MalevolentReviews Starsky et Hutch