Street Fighter par Le Cinema du Ghetto

Avis sur Street Fighter : L'Ultime combat

Avatar Adrien_Dal_Bello
Critique publiée par le

Et c’est reparti dans l’univers du nanar avec un classique d’envergure, Street Fighter. Si certain on pu être bercé par le jeu de combat révolutionnaire qu’était Street Fighter, d’autre on du se taper l’adaptation par Steven E. de Souza, j’ai nommé, en québécois, Le Bagarreur de rue.
Alors déjà, le film n’est pas du tout adapté de Street Fighter II comme indiqué au générique, Ryu et Ken ne sont que très peu présents et surtout relativement inutiles, Honda est Hawaiien, Dhalsim est un scientifique… Bref on a bien compris que la franchise Street Fighter était un prétexte pour vendre le film, 35 millions de dollars de budget quand même et, rien qu’en France, 1 150 377 d’entrées. Et nous, un budget colossal au service du n’importe quoi, un nanar qui rassemble les gens, on adore ça.

1995. Dans le Shadaloo, pays du sud-est asiatique, la guerre civile fait rage. La rébellion, menée par le général M.Bison (Raúl Juliá, décédé quelques jours après la fin du tournage) impose un délai de 72 heures à l’Organisation des Nations Unies pour le versement de la modique somme de 20 milliards de dollars sans quoi il tuera 63 otages. Mais, malheureusement pour lui et heureusement pour le monde entier, le colonel William Guile (JCVD) monte une opération pour l’arrêter sans dépenser 1 dollar. Dans Street Fighter, le scénario ne se contente pas d’une seule trame, William Guile doit en plus, arrêter le clan Shadaloo mené par Sagat, ancien champion de boxe.

La suite ici : http://lecinemadughetto.wordpress.com/2013/09/10/street-fighter-lultime-combat-1994/

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 257 fois
1 apprécie

Autres actions de Adrien_Dal_Bello Street Fighter : L'Ultime combat