L'intolérance, entre canicule et disco

Avis sur Summer of Sam

Avatar Redzing
Critique publiée par le

New York, été 1977. Alors que règnent la canicule et la disco, un tueur en série frappe la ville, abattant jeunes femmes et jeunes couples. Mais Spike Lee ne s'intéresse pas à l'enquête policière autour du tueur. Il préfère se centrer sur la communauté italo-américaine, et la manière dont cette affaire va l'impacter. Le réalisateur délaisse ainsi presque le racisme anti-noir ("presque", car quelques dialogues et micro situations y font référence) pour aborder l'intolérance de manière générale. Femmes vues comme des traînées parce qu'elles fréquentent plusieurs hommes successivement, homophobie permanente, punk incompris : nombreux sont ceux qui seront pris pour cibles, la chaleur et la panique liée au tueur amplifiant les violences.

Le tout composé dans un groupe de personnages plutôt bien interprétés (John Leguizamo a pour une fois un premier rôle en incarnant un mari volage qui part en vrille), et filmé assez sobrement, avec quelques effets de style çà et là. Il y a parfois des lenteurs avec une intrigue qui tourne un petit peu en rond par moments, mais dans l'ensemble le film tient la route et demeure intéressant. A noter qu'il est un petit peu dommage que le tueur ne soit pas plus au centre de l'histoire, car ses scènes sont réussies, et font pour certaines penser au "Maniac" de William Lustig (ironique car l'affaire décrite par Spike Lee est bien réelle !).

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 11 fois
Aucun vote pour le moment

Redzing a ajouté ce film à 1 liste Summer of Sam

Autres actions de Redzing Summer of Sam