👉 27 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Whoua… Je suis encore troublé… Putain qu'est ce que je viens de regarder ?! Pourtant le trailer et les différents extraits disponibles m’avaient directement annoncé la couleur mais je ne m’attendais vraiment pas à ça !
C’est totalement novateur comme concept, c’est osé, c’est dérangeant, c’est fun et coloré et ça fonctionne bien, même très bien ; et cela pour plusieurs raisons :

Premièrement, le film assume carrément sa folie mais ne néglige pas son sérieux pour autant, et je pense que l’on a là un équilibre parfait. Le concept en lui même est étrange, et j’étais assez sceptique sur le fait que l’on puisse faire un film de 1h30 sur de vulgaires blagues entre un naufragé et un cadavre. C’était un pari risqué, et de mon coté j’ai complétement adhéré au délire et au concept.

Alors oui, forcément le ton du film ainsi que les pets nous mettent assez rapidement au parfum (riez svp) ; au début cela est assez dérangeant et intriguant, l’humour gras et le sérieux se mêlant et se démêlant on fini par s’y habituer et à apprécier le genre car Swiss Army Man est le buddy movie qui aborde des sujets forts par l’intermédiaire de pets, d’excréments, de sexe et d’amour (dans cet ordre là oui oui). Et ces derniers ont une place centrale dans cette œuvre qui dénonce les liens sociaux et le besoin de se connecter aux autres ; notamment la ou les normes qui « empêchent » les individus de se sentir libres ; mais également l’amitié et la sensibilité qui sont traitées avec beaucoup de détails et de soins.
Je trouve que la façon dont les sujets sont amenés, est assez habile dans le sens où cela se fait naturellement, il n’y a pas de forçage dans le script, le scénario ou le jeu d'acteurs.

Le duo Daniel Radcliffe et Paul Dano fonctionne à merveille et cela fait la grande force du film. Leur relation établie la base de l’histoire et l’on s’attache rapidement à eux, on est assez intrigué par l’histoire de ce cadavre qui devient un « homme outil ». D’autant plus que, c’est le personnage de Paul Dano (le naufragé suicidaire) qui essaye d’expliquer et de convaincre Manny (Daniel Radcliff) que la vie vaut la peine d’être vécue, et ça c’est beau. J’ai trouvé que la justesse des propos de Paul Dano était vraiment bien adaptée avec l’esprit sérieux des sujets «tabous»

Pour ce qui est de l’ambiance, j’ai tout simplement été conquis ! Ce film possède un réel revêtement visuel et sonore. Les décors sont magnifiques (on nous fait péter la rétine avec des panoramas à faire pâlir les mecs de Arte ou Voyage), la nature est mise en avant et cela fait du bien, ça change de la CGI ou des fonds verts. Mais aussi, l’ambiance de bric à broc éclairé à la bougie, de bricolage fait par le personnage principal qui collent superbement bien avec l’univers du film : simple, sobre, naturel et déjanté.
On a le droit à une jolie bande sonore, qui n’est jamais trop envahissante et qui renforce fortement l’immersion. (Oubliez JUL et l’auto-tune, ici il n’y pas ou très peu d’instruments, la majorité des musiques sont faites à capella, et on pourra noter l'effort et la participation des acteurs sur ces dernières).

Cerise sur le gâteau : les petits clins d‘œil (enfin ils sont tellement gros que je ne sais pas si on peut encore les appeler comme ça) à Jurassic Park ! Hanlala on y a droit plusieurs fois dans le film en images et en musique… Putain merci les gars !

Pour faire simple : ce film est ultra rafraichissant à l’heure où les super productions, la surenchère des effets spéciaux, les castings à rallonges l’emportent toujours, Swiss army man tient ses promesses et nous fait passer un très agréable moment en toute simplicité, que cela soit avec son humour ; bien que totalement déjanté aux premiers abords ; son ambiance et son histoire. Une petite pépite est née.

GhostFace
8
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur et l'a ajouté à sa liste Les meilleurs films de 2016

il y a 5 ans

21 j'aime

5 commentaires

Swiss Army Man
Tico
5

On va tous finir dans notre merde en pétant et en se décomposant dans d'autres merdes

J'hésite. Est-ce que je mets 10 parce qu'on ose mettre à l'écran des choses qui n'y ont d'habitude par leur place ? Est-ce que je mets 0 parce que je me sens pas bien tout le long du film ? ou...

Lire la critique

il y a 5 ans

87 j'aime

8

Swiss Army Man
lordwraith
9

Harry Péteur et la croupe de feu (vous comprendrez)

Ce film...Le terme de claque cinématographique semble avoir été inventé pour ce film. L'idée de départ est génial, et le cheminement de nos héros, pour le moins original. On suit avec le plus grand...

Lire la critique

il y a 5 ans

64 j'aime

6

Swiss Army Man
vic-cobb
8

♪♫ Maybe I'm crazy! Maybe you're crazy! Maybe we're crazy! ♫♪

Bon allez, je franchis le cap des 100 critiques avec un film des plus original, j'ai nommé : Swiss Army Man ! C'est l'histoire de deux mecs... ou plutôt d'un gars qui se retrouvent tout seul sur...

Lire la critique

il y a 5 ans

37 j'aime

1

Swiss Army Man
GhostFace
8

Complètement pété

Whoua… Je suis encore troublé… Putain qu'est ce que je viens de regarder ?! Pourtant le trailer et les différents extraits disponibles m’avaient directement annoncé la couleur mais je ne m’attendais...

Lire la critique

il y a 5 ans

21 j'aime

5

Hans Zimmer - Live in Prague
GhostFace
9

L’expérience d’un concert diffusé au cinéma : cas de Hans Zimmer

Aujourd’hui sur Bande passante, on aborde le sujet des concerts diffusés au cinéma, et plus particulièrement celui de Hans Zimmer : Live in Prague. Est-ce que l’expérience vaut le détour ? Peut-on...

Lire la critique

il y a 4 ans

17 j'aime

4

Hellblade: Senua's Sacrifice
GhostFace
9

La folie ne s'explique pas, elle se ressent

Il y a 3 ans, Hellblade : Senua's Sacrifice montrait timidement le bout de son nez, et nous faisait la belle promesse d'un jeu triple A indépendant, mêlant mythologie nordique, psychose, énigmes et...

Lire la critique

il y a 5 ans

14 j'aime

3