Une balançoire, la guerre, un chinois.

Avis sur Tekken 2

Avatar Rilloux
Critique publiée par le

... les trois premières notes de ce film, donc, et les trois seules de la BO. J'ai eu le temps de compter. Film qui n'a, contrairement au premier (d'après mes souvenirs du premier, parcellaires pour ne pas dire nébuleux) plus grand chose à voir avec Tekken, le but ici étant de faire passer un (très) mauvais film pour un (très) mauvais film à licence, ce qui est tout à fait admissible, quand on laisse vite fait son âme au placard après l'avoir vidé de tout son contenu alcoolisé.
C'est donc les aventures de K (qui tout comme l'oeuvre prendra pas mal de temps à en sortir,du placard) que nous suivons, perdu pour une raison X ou Y non pas au pays des merveilles mais chez les pauvres afin de latter sous la directive de professeur bosco... du "minister", quelques tronches randoms. Porté par un jeu d'acteur se réduisant à lancer des regard significatifs sur un nuancier du genre "qu'est-ce que je fous là, c'était pas ma guerre", ou "t'es bonne toi, mais c'était pas ma guerre", le chinois parvient non sans difficulté à nous tenir en haleine jusqu'à l'apparition de Cary-Hiroyuki Tagawa, nous rappelant qu'on est quand même bien sur un film de merde officiel.
...
Non mais sans déconner, vous voulez que je dise quoi de plus ? Le seul moment drôle dans ce film c'est quand la meuf du chinois le/nous nargue en lui demandant "Aloooors, c'est quoi ton nom, K, hein, K ! Tu vas oser le dire, quel perso t'es sensé incarner, tiré d'un célèbre jeu vidéo de baston 3D, K ? Devant les spectateurs ? ... K ?"
C'est quand même pas priceless au point de regarder cette merde, parole.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 505 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Rilloux Tekken 2