Parents Adoptifs Mode d'Emploi

Avis sur Tel père, tel fils

Avatar Neo Cosmic M
Critique publiée par le

C'est la Fête des Pères ! Etant donné que pour la Fête des Mères, j'ai critiqué Mommy qui explore la tache d'être mère, là je critique le film qui explore la tache d'être père d'un réalisateur que j'entends parler de plus en plus : Kore-eda, le réalisateur de Air Doll et qui est revenu cette année pour le film Après la Tempête. Cela dit, là on va parler d'un film qui explore le drame de l'échange accidentelle (ou intentionnelle des nouveaux nés dans un contexte japonais). Et autant dire que le film est très intéressant, malgré son gout d'inachevé.

Une réalisation très posée et lente

Le film possède une image vraiment nette. Malgré l'aspect très factuel de l'ensemble, le film est non seulement beau et bien réalisé, mais il est bien rythmé. Parfois, on a l'impression de voir un film lent, mais ce film montre que rythme lent, ne veut pas dire soporifique. On ne sort pas du tout du film malgré la lenteur. Et ça c'est cool. Seulement, par ricoché la réalisation fait en sorte de rendre la V.F totalement nulle. Je sais que beaucoup détestent regarder les films en V.F, moi pas. Il y a des films que je regarde en V.O et d'autres en V.F. Mais là, à cause de la réalisation la V.F du film malgré la qualité est totalement gênante car on sent vraiment que le phraser n'est pas naturel. Du coup, elle est vraiment dispensable et joue contre le film. Quant aux personnages, il faut qu'on en parle.

Famille aisée vs famille rurale

Les personnages les plus exploités sont la famille Nonomiya, Ryota et Midori (Masaharu Fukuyama, célèbre chanteur de J-Pop et Machiko Ono). Ils forment de jeunes parents élevés socialement . Ils veulent récupérer leur enfant qui a été échangé mais on sent que leur couple n'est pas très idyllique. Le manque d'assurance de Ryota est pour beaucoup parce qu'il se rend compte que son fils n'est pas vraiment le sien.

La famille Saiki est très différente. Yukari et Yudai (Yōko Maki et Lily Franky) forment un couple plus modeste mais qui ont un bon sens de la famille. Ils ne sont pas si exploités que ça mais leur présence est nécessaire. Yukari a un meilleur sens de la famille que Ryota et malgré la situation fait au mieux.

Et c'est un peu là où le film est intéressant. Il n'y a pas de réels animosités entre les couples. Il sont devenus par la situation de très bons amis et œuvrent au mieux pour le bonheur de Keita et Miyazaki. Du coup, on évite les clichés de "c'est le mien, c'est pas le tien" pour les enfants. Mais ce n'est pas pour autant qu'ils le prennent bien au contraire. Ils souffrent de la situation en particulier la famille Saiki et ce qu'on voit pendant tout le film.

L'art d'être un père

Si le thème est l'échange d'enfants et ses conséquences, on voit très rapidement qu'il s'agit d'un prétexte afin de parler de la perception de la famille japonaise et une critique gentille des classes sociales. Ryota est au centre du récit tout le long. On sent qu'il veut le mieux pour son fils mais la question est l'aime - t- il vraiment ? En effet, bien que le film exploite les conséquences de la révélation, tout l'aspect juridique est traitée dès le début du film. C'est l'aspect moral qui prime dans les familles qui dans la situation vont lier des liens proches. Spoiler : ils échangent leurs enfants. Mais le film nous questionne sur ce qui fait de nous des parents, des pères ou des mères : le lien de sang ou le lien affectif ? Et c'est ce que traite le film. De plus avec justesse. Cependant, le film manque vraiment d' Happy Ending, même cliché. Et c'est dommage car Kore-eda a très bien traité son sujet et maîtrisé, mais il a traité à la manière d'une dissertation et non d'une fiction. Du coup, si la thématique est vraiment bien traitée et l'histoire maîtrisée, on sent un sentiment d'inachevé à la fin. Ce qui serait bien, ce serait un plan identique de la famille avant l'échange d'enfants au final, histoire de boucler la boucle. Cela aurait fait de ce film déjà bien un chef d'oeuvre de narration.

Excellent film sur la famille

Ce film est très intéressant avec une thématique forte et une maîtrise exemplaire. C'est un film pas du tout larmoyant car il est suffisamment intelligent pour le spectateur. Par contre éviter la V.F même si elle n'est pas caricaturale.

Version imagée de la critique ici

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 127 fois
Aucun vote pour le moment

Neo Cosmic M a ajouté ce film à 8 listes Tel père, tel fils

Autres actions de Neo Cosmic M Tel père, tel fils