Prix du jury à Cannes en 2013 et présenté dans de nombreux autres festivals, "Tel père, tel fils", le nouveau film du japonais Hirokazu Kore-Eda, raconte l'histoire de deux familles au statut social opposé découvrant un jour que leurs fils ont été échangé à la naissance.

A partir de ce postulat classique, Kore-Eda ausculte à nouveau la société japonaise, observe avec un mélange de sévérité et de bienveillance les manies de ses contemporains, pointant du doigt le regard dédaigneux des nantis envers les classes dites "inférieurs", ainsi qu'une compétitivité à la limite de l'absurdité, planant au-dessus de la tête des citoyens dès leur plus jeune âge.

Mais c'est surtout dans son humanité que "Tel père, tel fils" touche au coeur. Le cinéaste ne juge jamais ses personnages malgré leurs défauts, malgré leurs failles béantes, traite son sujet avec le plus de pudeur et d'authenticité possible, donnant lieu à une réflexion pertinente et émouvante sur la filiation.

Ne cherchant jamais à apporter des réponses à un problème extrêmement complexe, posant au contraire des questions passionnantes (Le sang est-il plus fort que les liens ? Doit-on enlever un enfant à son environnement sous prétexte qu'il ne lui était pas destiné ?), Hirokazu Kore-Eda signe à nouveau un merveilleux film, humain et véritablement touchant, mis en scène avec tact et interprété avec justesse.
Gand-Alf
8
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de cœur et l'a ajouté à ses listes Instant cinéma 2015., Soleil levant., 2013., Les meilleurs films de Hirokazu Kore-eda et Les meilleurs films de 2013

Créée

le 16 janv. 2015

Critique lue 1.9K fois

45 j'aime

1 commentaire

Gand-Alf

Écrit par

Critique lue 1.9K fois

45
1

D'autres avis sur Tel père, tel fils

Tel père, tel fils
Sergent_Pepper
7

Autorisation (trans)parentale.

Le cinéma asiatique semble avoir un don propre à sa culture, (que, je le confesse, je connais assez mal) qui consiste à dire beaucoup dans la pudeur. Dans un milieu où il n’est pas commun de formuler...

le 12 mai 2016

57 j'aime

6

Tel père, tel fils
Gothic
7

En-cas d'urgence, brisez la glace

13h35: quelques minutes seulement avant le début de la projection, PFloyd, Noménale et moi nous retrouvons devant le ciné. Je suis presqu'en retard, on dirait mon père. Ambiance légère, quelques...

le 20 janv. 2014

49 j'aime

24

Tel père, tel fils
Gand-Alf
8

L'échange.

Prix du jury à Cannes en 2013 et présenté dans de nombreux autres festivals, "Tel père, tel fils", le nouveau film du japonais Hirokazu Kore-Eda, raconte l'histoire de deux familles au statut social...

le 16 janv. 2015

45 j'aime

1

Du même critique

Gravity
Gand-Alf
9

Enter the void.

On ne va pas se mentir, "Gravity" n'est en aucun cas la petite révolution vendue par des pseudo-journalistes en quête désespérée de succès populaire et ne cherche de toute façon à aucun moment à...

le 27 oct. 2013

268 j'aime

36

Interstellar
Gand-Alf
9

Demande à la poussière.

Les comparaisons systématiques avec "2001" dès qu'un film se déroule dans l'espace ayant tendance à me pomper l'ozone, je ne citerais à aucun moment l'oeuvre intouchable de Stanley Kubrick, la...

le 16 nov. 2014

250 j'aime

14

Mad Max - Fury Road
Gand-Alf
10

De bruit et de fureur.

Il y a maintenant trente six ans, George Miller apportait un sacré vent de fraîcheur au sein de la série B avec une production aussi modeste que fracassante. Peu après, adoubé par Hollywood, le...

le 17 mai 2015

209 j'aime

20