Avis sur

Terminator : Dark Fate par Sid380

Avatar Sid380
Critique publiée par le

La série des Terminator est comme celle des Aliens où Prédator, pour une certaine blogosphère seuls les premiers épisodes sont valables, les autres non, il faut dire aussi qu'à force de tirer sur certaines cordes, les studios finissent pas aller trop loin.

Après l'accueil glacial de Genisys qui était censé démarrer une nouvelle trilogie, on fait table rase du passé et on revient au fondamental soit le fameux Terminator 2 avec James Cameron crédité comme producteur et co-scénariste de l'ensemble et c'est finalement une très bonne surprise.

Le film s'ouvre sur un prologue où l'on voit Linda Hamilton et Edward Furlong rajeunis numériquement, cela semble désormais la donne à Hollywood mais c'est toujours bluffant, qui amène un énorme spoiler qui ne sera pas cité ici et qui fait tourner l'histoire dans une autre temporalité.

Exit Skynet, c'est une autre entité artificielle baptisée Legion qui a pris le contrôle de la planète et une jeune femme améliorée est chargée donc de protéger une nouvelle cible d'un nouveau très méchant Terminator.

Comme toute la première partie du film se passe au Mexique, le ton et le style prend une tournure inattendue et bienvenue où l'on pointe du doigt l'immigration mexicaine. Ponctuée par les duels avec la nouvelle machine qui nous vaut des séquences d'action plutôt réussies, Tim Miller venue de Deadpool n'est pas un manchot de ce côté là.

Puis arrive Schwarzenegger sur le tard qui va se joindre à la troupe, Schwarzie apporte un peu d'humour et on note qu'ici une machine à appris à aimer et élever une famille comme si c'était la sienne.

On repart par la suite dans une course poursuite haletante jusqu'à un duel final qui tient ses promesses, malgré une cascade dans un avion en chute libre un peu brouillonne.

Pour les acteurs, Linda Hamilton est au top y compris Mackenzie Davis et Natalia Reyes qui n'est pas en reste. Si le scénario ressemble un peu à T2, certaines révélations surprennent en bien, mais la fin est assez prévisible notamment sur les sacrifices finals. Diego Boneta fait ce qu'il peut dans le peau du nouveau méchant mais c'est le rôle qui veut ça, les effets spéciaux pour ce dernier sont très loin d'être honteux et valent le coup d'oeil.

Terminator : Dark Fate est très loin d'être la purge annoncée partout et souvent sans vérification, une manière de faire de plus en plus pénible. On aimerait bien maintenant un vrai succès en salles pour avoir enfin la relance qu'il mérite et non pas un énième volet resté sans suite ce qui commence à être fatigant dans le Hollywood actuel.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 215 fois
3 apprécient

Autres actions de Sid380 Terminator : Dark Fate