Collectif devant et derrière la caméra.

Avis sur The Big Heat

Avatar CeeSnipes
Critique publiée par le

Si on fouille un peu dans l’histoire de The Big Heat, on s’aperçoit vite que le film devait être d’abord réalisé par Andrew Kam, avant de se faire virer manu militari par Tsui Hark et remplacé par Johnnie To et ensuite par lui-même.

C’est d’autant plus étrange que The Big Heat est un film plutôt réussi. On n’oublie bien évidemment pas que le film est parfois d’une bêtise affligeante avec des dialogues particulièrement atterrants quand on est dans le côté plus sentimental du film. Or, The Big Heat est aussi un sacré film policier aux rebondissements extrêmement efficaces avec une équipe de flics opposée à un groupe de terribles mafieux meurtriers où on retrouve tout ce qu’aime Tsui Hark : de la violence, du sang, à la limite du ridicule mais surtout époustouflantes pour la plupart et pour l’époque. Le film souffre beaucoup du casting de Waise Lee, loin d’être aussi magnétique que ses collègues, que ce soit Philip Kwok ou encore Paul Kong Chu. Le tout est mis en musique (tonitruante) par Tayu Lo et David Wu (qui aurait aussi filmé quelques scènes du film) avec un thème lancinant qui revient constamment mais qui, étrangement, colle bien au film.

The Big Heat est loin d’être un film indispensable, mais c’est un thriller habile, qui parvient à avoir une belle unité malgré les quatre réalisateurs qui se sont succédé.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 316 fois
1 apprécie

Autres actions de CeeSnipes The Big Heat