Fais ce qu'il te plaît

Avis sur The Blind Side : L'Éveil d'un champion

Avatar Fatpooper
Critique publiée par le

Voilà un film bien propre, bien léché, et capable de transmettre de vives émotions.

Je craignais le pire pathos possible au vu du pitch : l'ascension d'un jeune issu d'un milieu défavorisé. Un combat auquel Hollywood nous a habitués par le biais de scènes poignantes révélant ô combien la pauvreté est douloureuse dans notre système.

Mais l'intelligence des scénaristes, c'est d'avoir adopté, ou plutôt privilégié le point de vue de la famille riche. De même que le pauvre noir de service, sans être un abruti, ne semble jamais se morfondre mais juste accepter dignement son statut. De la sorte, on évite le misérabilisme écoeurant et l'on se surprend à rire honnêtement des gaffes de l'un ou l'autre. Les conflits, il y en a , mais ils restent assez minimes, minces. Ils sont suffisamment présents pour donner des enjeux, pour continuer d'éviter le misérabilisme facile, pour éveiller le spectateur. Et c'est grâce à cette famille riche. Et au travail de personnage. Les dialogues sont très travaillés pour éviter toute ambiguïté; ainsi, impossible de soutenir la thèse selon laquelle cette famille est opportuniste. On sent aussi un travail de distanciation par rapport aux faits. On sent que tout ne colle pas à la réalité, qu'une part de fiction est intervenue, notamment dans l'écriture des personnages tous simples. C'est du bon boulot. Je regrette simplement qu'il n'y ait pas plus de conflits à résoudre, cela aurait donné lieu à plus de 'petites' victoires.

La mise en scène est assez lisse, propre. Pas grand chose à reprocher. Au moins on évite la mise en scène glauque comme pour lier les origines de Big Mike au style visuel. Bon il reste les séquences de flashback assez pénibles mais de courte de durée, et des scènes d'action pas toujours très lisibles. On aurait aimé peut-être une mise en scène un peu moins anonyme. Mais les choix adoptés sont loin d'être les pires. Et puis surtout, le film bénéficie d'un casting irréprochable. J'aime bien Sandra Bullock. Elle n'a peut-être pas toujours fait les meilleurs choix artistiques, il n'empêche qu'elle est l'une des actrices de sa génération les mieux payées ; son investissement dans ses films est exemplaire, ici encore une fois elle ne dénote pas à l'ensemble, au contraire ; de plus, l'actrice, en plus d'être bankable, est vraiment très très sexy même si je la préfère en brune. Le géant qui interprète Big Mike est également assez touchant, sorte de Gabourey Sidibe au masculin. Le reste est très bon aussi.

Bref, "The blind side" n'est pas un grand film, il est un peu trop lisse, ça manque un peu de conflits, mais ça reste le genre de film à oscars très agréable à regarder.

PS : je précise aussi que tout le discours religieux pourra déplaire à plus d'un. Personnellement je trouve que ça n'empêche pas d'apprécier le film, après tout, il faut respecter les convictions d'autrui. Il est d'ailleurs amusant d'apprendre que Sandra Bullock a d'abord refusé le rôle à cause de cette dimension, mais qu'elle a finit par accepter malgré tout, même si elle considère son jeu dans le film assez mauvais...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 986 fois
4 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de Fatpooper The Blind Side : L'Éveil d'un champion