Expédition en terrain souterrain !

Avis sur The Descent

Avatar Anthony Chiappero
Critique publiée par le

Vous n'aimez pas les espaces confinés, vous vous retrouver dans une pièce sombre sans issue potentielle, The Descent va provoquer votre phobie et la pousser dans un niveau supérieur !

Dans le noir tout est possible

Le film raconte l’histoire de 6 femmes, qui en faisant de la spéléologie, ce retrouvent piégés à la suite d'un éboulement dans un ensemble de grottes non cartographié.
En essayant de trouver une sortie, elle ce rendent compte qu'elles ne sont pas seules dans les grottes, et vont ce retrouver pourchasser par un ennemi inconnu : des créatures carnivores humanoïdes, qui ce sont adaptés à leur environnement souterrain (ouïe développé, vision nocturne).
Une véritable chasse va alors commencer, leur seul moyen de survivre, est de regagner la surface !

Le film arrive à faire peur, à faire trembler, à faire frissonner, au fur et à mesure que les séquences s'enchainent, mais on ressent une sensation de suffocation, on est directement immergé dans l'action du film, en ce mettant dans la peau d'une des spéléologues.
Les dédales déjà angoissants, le deviennent encore plus, tant qu'elles ne savent pas la chose qui les traquent, les tunnels paraissent encore plus étroits, l'atmosphère est lourde et pesante...
Désorientés et perturbés, elles ne savent plus vers ou ce dirigeaient, sous terre, dans le noir tout leurs repères n'existent plus.
Deux obstacles leurs font donc face :
- les créatures assoiffés de chair humaines, qu'elles doivent à tout prix éviter.
- la dangerosité de la grotte en elle-même, la roche qui peut s’effriter à tout moment.
Le sentiment de claustrophobie qui nous traverse est accentué, par l'appréhension du lieu ou elles ce trouvent, et l'enfermement dans un lieu sous la surface de la terre.
Prenons un exemple simple, si on ce retrouve dans un terrain vague seul dans le noir, on panique, un sentiment d'insécurité surgit en nous, mais on est à la surface de la terre, prenait cette insécurité et multiplier la par deux, dans ce souterrain, le sentiment est décuplé.

Pas de coopération permanente entre les héroïnes du film, plusieurs passages les laissant ce séparer apparaissent, elles vivent donc des situations différentes avec des niveaux de stress différents, chaque personne ne ressent pas la même peur à proprement parler.
Le film dispose de pas mal de scènes sanglantes, sanguinolentes, on ce doute que les créatures ne voient pas souvent des proies s'aventurer dans leurs mystérieuses grottes.

+1 pour les créatures qui n'ont pas été créer numériquement, mais uniquement avec du maquillage, masques de latex, et je respecte la performance, tant le design de ces monstres est très réussi.

Ce film est très bon, il sait faire peur, il est prenant, et je pense qu’après l'avoir visionné, il vous aura coupé l'envie d'explorer de vilaines grottes sombres

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 147 fois
1 apprécie

Anthony Chiappero a ajouté ce film à 1 liste The Descent

Autres actions de Anthony Chiappero The Descent