Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

La lumière au milieu des ténèbres

Avis sur The Monster

Avatar Fatpooper
Critique publiée par le

Bof. C'était carrément chiant.

Le scénario est tellement mou et tellement pauvre ; il ne se passe pratiquement rien ! En plus c'est dur d'écrire un scénario sur des gens qui attendent : il vaut mieux nourrir les personnages, les caractériser correctement afin d'éviter les dialogues stériles. Ici, l'auteur n'y parvient jamais et on s'emmerde pendant toutes ces conversations. Il ne faut pas non plus confondre caractérisation et background historique en terme d'écriture de personnage : le premier sert vraiment à rendre un personnage unique dans n'importe quelle circonstance alors que le second est plus un développement qui est rarement utile réellement. Et puis bien sûr, quand il est question de monstre, on a souvent la métaphore humaine : qui est vraiment le monstre ici ? C'est appuyé de manière tellement lourde et peu inventive. C'est d'ailleurs surtout à ça que sert le flashback en plus d'amener une évolution aux personnages et c'est là le paradoxe : faire évoluer les personnages en nous présentant leur passé... ça n'a pas de sens. Mais l'auteur se fiche un peu du sens : à plusieurs reprises, on se pose de questions sur la cohérence. Ne fut-ce que la créature n'est pas très cohérente, par rapport à son point faible. Et surtout elle n'est pas assez approfondie pour que la fin soit crédible.

Visuellement, il faut bien avouer que c'est joli : quelques plans bien composés dans une nuit qui ne pose jamais de problème de lisibilité de l'action (à part peut-être lors du crash du début). En revanche, la narration étant pauvre, le lieu l'est aussi, du moins au travers de son exploitation. Le point fort, c'est de proposer un monstre sans avoir recours à des effets numériques ! Dès la première apparition on le comprend et on s'en frotte les mains en espérant avoir son compte de monstre baveux en animatronic. Sauf que non, en fait ça ressemble plutôt à un costume ; lors des premiers plans qui ont suivi, j'ai même repensé au costume de King Kong ! J'ai alors rigolé... Par la suite, le réalisateur tente de montrer le monstre de manière plus effrayante, notamment en valorisant sa dentition... mais non ça ne marche toujours pas car le design n'est pas très inspiré et confirme le fait que l'auteur n'a jamais vraiment réfléchi à sa bête. Les acteurs sont corrects : ils font ce qu'ils peuvent avec une écriture aussi faible, on est le plus souvent dans un registre convenu : pleurs et rage se côtoient bien évidemment.

Bref, je ne comprends pas trop que ce film soit sorti ainsi, pour moi le film n'en est encore qu'à un stade d'esquisse, il y a trop de paramètres qui ne sont pas clairement définis ou maladroitement exploités (les personnages, les dialogues, le monstre, la symbolique).

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1020 fois
4 apprécient

Autres actions de Fatpooper The Monster