"Leo Monte Cristo" au pays des indiens

Avis sur The Revenant

Avatar dagrey
Critique publiée par le

Après un "Birdman" oscarisé célébrant le monde du cinéma et les "come backs", Inarritu revient à un sujet un peu plus palpitant et charnel: l'affrontement entre les pionniers et les indiens et le destin de l'un d'entre eux, Hugh Glass père d'un indien métis Hawk qui l'accompagne. Eclaireur d'un groupe décimé, Hugh Glass va faire une bien mauvaise rencontre en la personne d'une femelle Grizzly jalouse de ses oursons et de son territoire. L'affrontement va le laisser en piteux état. Après quelques tergiversations, il sera finalement abandonné à son sort...

Rappelons que le film est bâti sur le scénario d'un film de 1971, "le convoi sauvage"(Wilderness) avec Richard Harris et John Huston.

Immersif
"The revenant" ne ressemble pas vraiment à aucun des films que j'avais vu. Il est assez long (2h36). A la fois western et film d'aventures, le style d'Innaritu très immersif au début et en toute fin de film en fait un objet très particulier. La caméra tourne en gros plan autour des personnages, multiplie les contre plongées, renforçant le réalisme du film. Ce n'est qu'en milieu de long métrage que le réalisateur revient à un cinéma plus classique
quant on voit notamment le héros traverser les grandes étendues enneigées.

Casting
Le casting est très bon: Tom Hardy excellent dans le rôle du "traitre", Paul Anderson (Peaky Blinders et Legend) très bon ainsi que Domnhall Gleeson (Ex machina), vieilli pour l'occasion, dans le rôle du capitaine de l'unité.

Je tire personnellement mon chapeau à Leonardo du Caprio, modèle de résiliance et "figure christique" sur le chemin d'une via dolorosa sans fin, revenu de l'enfer blanc pour faire ce qu'il avait à faire. Au delà d'un tournage difficile qui le rend crédible à l'écran, l'acteur fait passer beaucoup d'émotions de par ce qui lui arrive mais également par son histoire personnelle d'homme blanc marié à une indienne et père d'un garçon métis.

Coté musique, Riuchy Sakamoto est aux manettes pour une bande originale tourmentée. Monsieur Innaritu, vous vous êtes bien entourés.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 420 fois
14 apprécient · 1 n'apprécie pas

dagrey a ajouté ce film à 2 listes The Revenant

Autres actions de dagrey The Revenant