Bande-annonce
Affiche The Yards

The Yards

(2000)
12345678910
Quand ?
7.3
  1. 9
  2. 12
  3. 35
  4. 71
  5. 283
  6. 892
  7. 1988
  8. 1800
  9. 470
  10. 116
  • 5.7K
  • 377
  • 3.3K

A sa sortie de prison, Leo Handler revient chez lui avec un seul but : rester dans le droit chemin. Il trouve du travail chez son oncle Franck, patron de l'Electric Rail Corporation, qui règne sur le metro dans le Queens. Son ami de toujours, Willie, l'initie aux méthodes de la société. Leo...

Casting : acteurs principauxThe Yards

Casting complet du film The Yards
Match des critiques
les meilleurs avis
The Yards
VS
Avatar Eric Pokespagne
8
Rigoureux, lent, crépusculaire, GRAND !

James Gray nous refait avec "The Yards" un nouveau "Little Odessa", en plus ample, en plus spectaculaire, mais aussi en plus définitivement pessimiste. Sur ce film rigoureux, qui s'offre le luxe de la lenteur et d'un seul coup de feu - comme pour se détacher des plaisirs associés aux films du genre -, les ombres de Visconti et de Kazan croisent celles de la tragédie grecque et de Georges de La Tour. Sans...

10 1
Avatar Roland Comte
3
Roland Comte
Un fil lent et lourd, un dénouement téléphoné

Le film commence par une fête : la famille attend Léo (Mark Wahlberg) qui vient de sortir de prison pour une série de petits vols de voitures. Léo est bien décidé à se ranger et à trouver un boulot honnête et compte, pour ce faire, sur l'aide du nouveau mari de sa tante, l'oncle Frank (James Caan), qui dirige une grosse boîte, l'Electric Rail Corporation, travaillant pour la mairie de New York. Celui-ci lui trouve en effet du travail mais, hélas pour Leo, c’est dans la cadre des magouilles... Lire la critique de The Yards

Critiques : avis d'internautes (60)
The Yards
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Les aiguilleurs du fiel

Reprendre et amplifier : tel semble être le mot d’ordre que se donne James Gray pour aborder son deuxième film. Bien des éléments de Little Odessa se retrouvent en effet dans The Yards : un rapport fraternel et initiatique (même sans lien du sang), une famille... Lire l'avis à propos de The Yards

35
Avatar Sergent Pepper
7
Sergent Pepper ·
Critique de The Yards par Ghettoyaco

J’adore James Gray. Je n’en étais pas totalement sûr après avoir vu We own the night et Two lovers, que j’avais tout de même beaucoup aimés, mais avec The Yards, j’en ai la certitude. Déjà, ce premier plan. Sans avoir lu aucun synopsis, sans avoir vu aucune bande annonce, il est possible de comprendre et de connaître le personnage de Marky Mark avec ce plan uniquement. Une sorte de... Lire l'avis à propos de The Yards

28 5
Avatar Ghettoyaco
10
Ghettoyaco ·
Tragédie moderne.

Repéré grâce à son sublime "Little Odessa", James Gray continue de s'attaquer à l'image de la famille et aux grandes tragédies de la classe moyenne avec ce drame shakespearien en diable qui, s'il n'a pas la force du précédent film de Gray, orientation grand public oblige, n'en reste pas moins un beau moment de cinéma, aussi élégant que tragique, renforcé par une photographie magnifique et par un... Lire la critique de The Yards

19
Avatar Gand-Alf
8
Gand-Alf ·
Critique de The Yards par Alligator

mars 2011: Je ne me souviens plus trop de la teneur de mes sentiments après avoir vu "We own the night", vu il y a quelques années. Je crois, je ne suis pas sûr du tout, mais je crois que je n'avais pas été très emballé par le film, son histoire, la manière de filmer de James Gray. Cependant je me souviens très bien avoir adoré la scène où, sous une pluie diluvienne, une limousine était... Lire l'avis à propos de The Yards

3
Avatar Alligator
8
Alligator ·
Découverte
Clair-obscur

A l'écran, la lumière du jour succède à l'obscurité d'un tunnel de métro, annonçant les jeux d'ombre et de lumière autour desquels s'articule The Yards. Une ampoule qui s'éteint, des bougies qu'on allume, mais surtout l'indétermination qui caractérise Léo (personnage d'inadapté tel que les affectionne James Gray) font entrer le spectateur dans un tableau tout en clair-obscur, avec... Lire l'avis à propos de The Yards

8 2
Avatar H. Mattias
8
H. Mattias ·
Toutes les critiques du film The Yards (60)
Bande-annonce
The Yards
Vous pourriez également aimer...