This is not a critic...

Avis sur This Is Not A Love Story

Avatar Rawi
Critique publiée par le

Comment tu vas sinon ? En vrai ?

Pour commencer, je voudrais préciser que je ne connais pas le titre du film sur lequel je suis en train d'écrire.
Me, Earl and the dying girl ou This is not a love story, deux titres anglais qui sont sur des affiches différentes mais pour les mêmes bandes annonces.

Super sad love story

Ce ne sera pas la première ni la dernière fois que les distributeurs font n'importe quoi avec les titres.
Ca ne doit pas vous empêcher d'aller voir ce très joli film qui parle d'un jeune homme qui se déteste profondément, fait tout pour passer inaperçu aux yeux de tous. Sauf qu'en terminale, la dernière année du calvaire qu'est pour lui le lycée, une rencontre va changer sa vie pour toujours en lui donnant un sens.

Pffff, on a déjà vu ça des centaines de fois me direz-vous en haussant les épaules.
Oui, mais là, ben, c'est pas pareil. Enfin si mais en mieux.
Adapté du roman éponyme de Jesse Andrews, le film raconte comment la rencontre entre Greg et Rachel, jeune fille atteinte de leucémie va lui permettre de se découvrir et de s'accepter.
Ah mais ça ressemble à nos étoiles contraires ça non ? Deux ados, le cancer, la vie, un roman à succès...
Il y a de ça ! Sauf qu'ici les personnages ne sont pas insupportables, restent vrais et humains, que le réal n'abuse pas du lacrymal bon marché mais construit la relation entre les personnages de manière plus intéressante.
Ca ne tient à pas grand chose en fait. Le sens de l'humour débile du garçon, sa maladresse, ses bourdes ne sont pas forcés. Le caractère poétique de certaines séquences va droit au coeur.

Me la fais pas à l'envers !

L'amitié qui grandit entre ces deux jeunes gens n'échappe pas au classique : "vous êtes ensemble !" "Ton petit copain" alors qu'ils sont simplement bons amis, qu'il est là pour elle et elle pour lui.
Ils parlent un peu, beaucoup, ou pas du tout mais de l'essentiel.
Pour elle, il va réaliser un film d'exception qui aura un sens. Car oui, Greg est le réalisateur de 42 films et le 43e sera pour elle. Madison, la fille aux gros seins le lui a demandé et il a dit "d'accord".
Cela fait aussi de ce métrage un charmant hommage au cinéma, à ceux qui l'aiment et qui le font.

Si t'étais un vrai ami, tu accepterais

Les relations entre les deux protagonistes interrogent les limites de l'amitié. Qu'est ce qu'être un ami véritable.? Se la jouer discrète, tout accepter de l'autre ou lui réclamer du respect, celui qu'on lui accorde en même temps que le droit de mettre un pied au cul quand il déconne ?

Personne n'en a rien à branler de toi, et là, il y a une fille qui
ressent une espèce de vrai truc pour toi et tu la traites comme un
boulet. Réagis mec !

Il a fallu encore une fois que quelqu'un donne un coup de pieds à un gars pour qu'il sorte de sa léthargie et qu'il réagisse enfin.

Le temps des regrets ##

Quand il est au pied du mur, face au vide et à sa solitude, qu'il va perdre ce à quoi il ne croyait pas tenir, Greg est envahi par les regrets. Ce qu'il a fait, ce qu'il n'a pas fait...
Comment se faire pardonner ? Agir !
Comment agir ? Etre présent !
Comment être présent ? En pensant à l'autre sans y être obligé même quand on n'en a pas besoin.
Montrer l'importance accordée aux moments partagés et parler, communiquer.

THE END

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 2549 fois
60 apprécient · 2 n'apprécient pas

Rawi a ajouté ce film à 2 listes This Is Not A Love Story

Autres actions de Rawi This Is Not A Love Story