Ahhhhhhh douce nostalgie quand tu me tiens.

Avis sur Tom et Jerry, le film

Avatar JéJé fait son Bagou
Critique publiée par le

-Je suis Tom.
-Et moi c'est Jerry.
-<< Tu parles !! >>

Tom et Jerry le film est une oeuvre de Phil Roman sortie en 1992 ce passant je pense peu après les aventures animées de la célèbres et culte série cartoon Tom et Jerry.
Qui étant enfant de ma génération n'a pas regardé au moins une fois les péripéties rocambolesque de se duo qui n'ont eu de cesse de ce confronter dans un véritable jeu du chat et de la souris comique et satirique ?

Ahhhhhhh douce nostalgie quand tu me tiens, je me rappelle l'avoir vu au cinéma étant gosse alors âgé d'à peine sept ans, et en être ressortie comblé, à un point où mes parents m'en firent le cadeau en cassette VHS. Après maintes et maintes visionnages, je peux dire l'avoir usé encore et encore pendant près de trois ans. Aujourd'hui, soit vingt-trois ans après (purée le coup de vieux que je me prends) je le redécouvre par hasard, et avec plaisir sur Netflix et décide de me replonger dedans avec un air très nostalgique et souriant de cette époque. Je prends néanmoins le risque d'ébranler mon superbe souvenir de ce long métrage que j'ai longuement affectionné.

Après visionnage, je ressors de mon incursion animée avec un sourire palpable puisqu'un paquet de souvenir que je pensais totalement effacé a surgi, allant même jusqu'à me rappeler certaines répliques et chanson. Certes, j'ai pas mal de reproche à faire, et je suis largement moins envoûté de mes yeux d'adulte, mais j'en ressors malgré tout assez satisfait, cela aurait pu être pire, bien pire. A présent, que mes idées sont claires, je vais pouvoir donné un avis réfléchi et nostalgique sur cette oeuvre.

Le point fort avec l'adaptation en film d'une série animée cartoonesque c'est qu'il peut prendre le temps de développer plus en profondeur les personnages principaux. En effet, malgré une centaine d'épisode la première série animée Tom et Jerry ce concentrer avant tout dans de très court épisodes sur leurs affrontements cartoonesque s'en prendre vraiment le temps de les traiter avec plus d'égard. En soi prendre l'initiative de les faire parler était un risque (étant muet dans la série)qui porte autant ses fruits qu'il ne pose problème.

Je suis toutefois assez surpris du comportement de Tom et Jerry qui finalement ne pense presque qu'à manger du début à la fin. Tom perd sa maîtresse et il s'en moque totalement, seule la perte de son confort et de sa nourriture le préoccupe, tout comme Jerry. En soi une telle attitude colle puisqu'il est un chat, mais alors comment expliqué son attachement envers la petite fille Robyne Starling.

L'histoire de Dennis Marks a au moins le mérite de bien traduire la relation ambigue entre ce chat et cette souris mythique. Ainsi on finit par comprendre l'attachement qui unis les deux zigotos, et leurs relations tumultueuses qui traduit simplement un jeu du "je t'aime moi non plus". Le film se focalise sur cette union compliquée entre deux êtres que tout oppose par l'acceptation de la différence, un joli message véhiculé.

C'est ce qui amène à la conception de cette amitié qui finit bien schématisée par son final ou l'un des deux (Tom) pense que Jerry est mort et ce m'est à paniquer et à supplier le seigneur de le ramener à la vie. On retrouve également ce symbolisme à la toute fin une fois la paix revenue, ou ils recommencent leur jeu sadique de trappe-trappe.

Le récit n'a rien de bien extra ordinaire, ce retrouvant parsemé d'un paquet de facilité scénaristique ne tenant sur pas grand-chose et clairement inspiré des Aventures de Bernard et Bianca. Je pense en outre à la fameuse séquence du radeau où ils sont sur une petite rivière de forêt et l'instant d'après se retrouve face à un immense chalutier dans une mer, ou encore l'incroyable chance de cs retrouver comme par magie échoué pas loin de la maison de vacances de la petite fille. Une histoire simple qui prend beaucoup de raccourcie, néanmoins suffisant pour le message adressé, sachant qu'il ne faut pas oublier que cet avant tout délivré à un public relativement jeune.

Le rythme est bon, l'humour est forcément présent s'ouvrant sur une introduction détonante où les deux comparses se confrontent faisant écho à la série. Le plus surprenant vient de son semblant de dramaturgie plutôt sérieuse autour de Robyne. Ainsi on a une trame plus nuancée et moins tirée sur l'incrédule. On a droit également à un clin d'oeil surprenant avec l'apparition de Droopy ou il s'affiche la première fois dans un coin d'image pour ensuite distinctement se montrer avec un ""Bonjour à vous, gens heureux"" de la part du chien le plus déprimant que j'ai pu voir c'est plutôt comique.

Enfin vient un élément que je considère comme un véritable problème, les chansons! Car Tom et Jerry se prennent pour un film de Walt Disney et ne peut s'empêcher de livrer six longues chansons qui prennent trop de place. Si encore les différents titres proposés été sympathique je dirais pourquoi pas, mais on est assez loin du résultat espéré. Je retiens à la limite deux titres, "Amis pour la vie" qui appuie sur la relation entre Tom et Jerry, et "Tu me manques" qui expose les sentiments de Robyne.

Les autres sont irritantes à souhait et mauvaise, la plus dérangeante étant celle qui ironise le plus avec "J'adore le fric ou le fric" qui contribue à cette magnifique phrase pas du tout exagérée "L'argent ne fait pas le bonheur". La bande-son quant à elle est signé Henry Mancini et elle se révèle discrète mais ingénieuse, même si ont à droit à une partition instrumentale d'un orchestre philharmonique qui fonctionne. L'animation est bien mise en scène même si les couleurs sont un peu fades. Le doublage Français est très bon, j'ai cru reconnaître la voix de Demi-Lune le petit Chinois ami de Indiana Jones, pour la voie de Jerry.

Le film Tom et Jerry présentent une grosse panoplie de nouveau personnage inédit, certain plus intéressant que d'autres. La petite Robyne Starling est attachante et mignonnette elle est le fil conducteur des péripéties des deux petits héros. On a droit également à Socrate le chien abandonné, et sa puce et meilleur amie Frankie qui dynamise le tout en apportant un peu de fraîcheur. Viennent ensuite les méchants de l'histoire, incarné en premier par la méchante Tante Pauline Figg qui n'est pas s'en rappelé Madame Médusa antagoniste des aventures de Bernard et Bianca. Ce personnage est bien dessiné, ses traits sont malsains surtout durant ses phases de colère, elle incarne le mal à l'état pur pour qui seul l'argent compte.

Elle est suivie de son toutou Ferdinand qui est tellement obèse qu'il a besoin d'un skate-board pour se déplacer, il est plutôt comique et représente la menace physique pour Tom et Jerry. Quant au reste des personnages c'est assez pauvre même si on peut retenir deux trois trucs, que se soit l'Avocat Lèchebotte, le Docteur Joudepomme et ses deux laquets, ou encore le Capitaine Kiddie et Couac sa marionnette perroquet ça vole pas très haut, ils sont tous représentatif par une cause commune, l'amour de l'argent. Même si le Capitaine Kidie est un peu à part vu qu'il pense bien agir, ne sachant pas que la petite serait en danger si elle retournais avec sa tante.

CONCLUSION:

Tom et Jerry le film, est loin de l'incroyable souvenir que je m'en faisais, toutefois il reste de bonne facture, suffisamment pour passer un agréable moment. Une oeuvre pleine de défaut qui sans nul doute plaira encore au plus jeune. Cela aurait pu être meilleur j'en conviens, surtout que l'inspiration Bernard et Bianca est assez flagrante; mais venant de l'adaptation d'une série muette qui ne traduisait rien de plus que du satirique, il est appréciable de voir un travail de fond sur l'amitié par l'acceptation de la différence totalement bienvenue. Il mérite un sympathique 6/10, mais je vais laisser ma nostalgie s'y mêler et lui mettre un jolie 7/10.
Je sais cela fait pas très procritique mais cela me va car je ne me considère pas comme un critique mais juste comme une personne donnant son simple et humble avis, tout simplement.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 148 fois
6 apprécient

Tom et Jerry, le film est une œuvre produite par Warner Bros©, découvrez la Room 237 de SensCritique.

Room 237

JéJé fait son Bagou a ajouté ce film d'animation à 1 liste Tom et Jerry, le film

Autres actions de JéJé fait son Bagou Tom et Jerry, le film