Bande-annonce
Affiche Trois souvenirs de ma jeunesse

Trois souvenirs de ma jeunesse

(2015)
12345678910
Quand ?
7.0
  1. 42
  2. 77
  3. 139
  4. 251
  5. 486
  6. 1025
  7. 1960
  8. 1737
  9. 817
  10. 240
  • 6.8K
  • 733
  • 3.7K

Paul Dédalus vient de quitter le Tadjikistan. De retour à Paris, il repense à sa vie, les souvenirs de son enfance, son adolescence, son voyage en URSS et son amour pour Esther.

Casting : acteurs principauxTrois souvenirs de ma jeunesse

Casting complet du film Trois souvenirs de ma jeunesse
Match des critiques
les meilleurs avis
Trois souvenirs de ma jeunesse
VS
Esther. (des vies possibles)

Lors de la première vision du film, et comme devant tous les Desplechin, j'en suis ressorti ému, très heureux. C'est l'effet que me font ses films : leur complexité, leur densité, leur énergie aussi, me rendent joyeux. Même quand il s'agit de se cracher sa haine à la gueule comme dans la plupart (et étrangement pas dans celui-ci), j'en sors totalement apaisé. Ce sont des films qui portent un lourd héritage, et qui ne font que se dérober. Qui bougent tout le temps, qui sont vivants,...

28 11
De l'art de se toucher la nouille

OMG que ce film est détestable. Que ce soit les choix de réalisation (l'effet rétro de l'annonce des parties, les "split screens" et les effets "scope", la troisième partie qui occupe à elle seule les trois quarts du film, les ralentis, la correspondance épistolaire filmée, le mini-film d'espionnage dans le film...) ou le jeu des acteurs (Esther faussement naïve, Paul jeune faussement détaché, Paul vieux vraiment verbeux, le manque de naturel des dialogues, alambiqués pour utiliser un mot... Lire l'avis à propos de Trois souvenirs de ma jeunesse

25 7
Critiques : avis d'internautes (112)
Trois souvenirs de ma jeunesse
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
L'érudition de l'amour

L’amour est un vieux serpent de mer. Le temps passe, l’identité se dilate, les souvenirs s’égarent et s’éparpillent entre la routine inhérente d’un Roubaix lassant et le romanesque idéalisé d’une vie érudite allant de rencontre en découvertes. Mais une seule chose, que Paul ne peut oublier : Esther. Il ne sait plus qui il est, mais il souvient parfaitement de sa voix, de ses courbes... Lire la critique de Trois souvenirs de ma jeunesse

73 4
Avatar Velvetman
9
Velvetman ·
Dédale & écarts.

Pour le spectateur fidèle à Arnaud Desplechin et après l’expérience américaine de Jimmy P., Trois souvenirs a tout du retour nostalgique sur les terrains familiers de sa filmographie. Le Roubaix de la... Lire la critique de Trois souvenirs de ma jeunesse

101 9
Avatar Sergent_Pepper
8
Sergent_Pepper ·
Une oeuvre-somme

Extrêmement bien reçu par la critique et dans une moindre mesure par le public, "Trois Souvenirs de ma Jeunesse" a tout d'une œuvre-somme, reprenant dans une narration inspirée tout ce qui nous a un jour séduit, emporté, chez Desplechin : les histoires de famille, les histoires d'espions, la science et la culture, la confusion des sentiments, le tout avec ce mélange... Lire l'avis à propos de Trois souvenirs de ma jeunesse

5
Avatar Eric BBYoda
9
Eric BBYoda ·
Découverte
Trois petites notes de tragique...

Etymologiquement, le dédale, est un lieu où l’on peut se perdre, un ensemble compliqué, inextricable. Pas étonnant alors que le personnage fétiche de Desplechin porte ce nom. Paul Dédalus, où comment l’on aime se perdre en suivant ces trois moments d’une vie si extraordinaire et si commune à la fois… Vie en labyrinthe, qui ne trouve son sens qu’en toute fin du film, après nous avoir séduit,... Lire l'avis à propos de Trois souvenirs de ma jeunesse

26 2
Avatar Fritz Langueur
10
Fritz Langueur ·
La nostalgie heureuse

Première incursion dans le cinéma d'Arnaud Desplechin et quel superbe voyage ! Moi qui suis avant tout une littéraire, je dois dire que je trouve ici mon bonheur ultime : de très beaux textes, un scénario parfaitement écrit et des images somptueuses. Comme j'aime quand le 7ème art montre des bouquins, des classiques à l'écran, aborde les émois amoureux sous le prisme de l'échange épistolaire..... Lire la critique de Trois souvenirs de ma jeunesse

20 6
Avatar Brune Platine
9
Brune Platine ·
Toutes les critiques du film Trois souvenirs de ma jeunesse (112)
Bande-annonce
Trois souvenirs de ma jeunesse
Vous pourriez également aimer...