Trois Souvenirs de ma jeunesse

2015

7.2K

3.9K

754

7

Film de Arnaud Desplechin · 2 h 03 min · 20 mai 2015 (France)

Genres : Drame, Romance

Casting (acteurs principaux) :

Quentin Dolmaire, Lou Roy-Lecollinet, Mathieu Amalric, Francoise Lebrun, Olivier Rabourdin, Pierre Andrau, Elyot Milshtein, Raphaël Cohen

Groupe :

La Trilogie Dédalus

Pays d'origine :

France

Bande originale :

Trois souvenirs de ma jeunesse
Casting complet et fiche technique

Paul Dédalus vient de quitter le Tadjikistan. De retour à Paris, il repense à sa vie, les souvenirs de son enfance, son adolescence, son voyage en URSS et son amour pour Esther.

lloydjnk

Lloyd Jnk

Il est plutôt pas mal ce nouveau Truffaut ^^

il y a 7 ans

6 j'aime

1

HugoLRD

HugoLRD

Un immense Desplechin. Je n'ai même pas les mots. Cet homme est un magicien, un Dieu; je ne peux pas croire que ce film soit un tel chef-d'oeuvre...

il y a 7 ans

6 j'aime

samy_b

samy_b

Je ne sais pas qui a choisit la police de caractère des annonces des 3 parties et de l'épilogue mais c'est particulièrement moche.

il y a 7 ans

5 j'aime

1

Velvetman
9
Velvetman

Critique positive la plus appréciée

L'érudition de l'amour

L’amour est un vieux serpent de mer. Le temps passe, l’identité se dilate, les souvenirs s’égarent et s’éparpillent entre la routine inhérente d’un Roubaix lassant et le romanesque idéalisé d’une vie...

il y a 7 ans

chester_d
4
chester_d

Critique négative la plus appréciée

Feuilles mortes

Arnaud Desplechin a retrouvé ses vieilles lettres d'amour. Et avec elles les souvenirs d'une jeunesse studieuse, que son film situe entre le lycée Baudelaire de Roubaix et les couloirs de la fac de...

il y a 7 ans

Sergent_Pepper
8

Dédale & écarts.

Pour le spectateur fidèle à Arnaud Desplechin et après l’expérience américaine de Jimmy P., Trois souvenirs a tout du retour nostalgique sur les terrains familiers de sa filmographie. Le Roubaix de...

il y a 7 ans

B-Lyndon
9
B-Lyndon

Esther. (des vies possibles)

Lors de la première vision du film, et comme devant tous les Desplechin, j'en suis ressorti ému, très heureux. C'est l'effet que me font ses films : leur complexité, leur densité, leur énergie aussi,...

il y a 7 ans

BrunePlatine
9

La nostalgie heureuse

Première incursion dans le cinéma d'Arnaud Desplechin et quel superbe voyage ! Moi qui suis avant tout une littéraire, je dois dire que je trouve ici mon bonheur ultime : de très beaux textes, un...

il y a 6 ans

Fritz_Langueur
10

Trois petites notes de tragique...

Etymologiquement, le dédale, est un lieu où l’on peut se perdre, un ensemble compliqué, inextricable. Pas étonnant alors que le personnage fétiche de Desplechin porte ce nom. Paul Dédalus, où comment...

il y a 7 ans