Du charme surrané

Avis sur Trois souvenirs de ma jeunesse

Avatar Vivi
Critique publiée par le

Pas appréciable par tout le monde, tant l'univers de Desplechin tient de la curiosité. Dans une interview, les acteurs qui jouent Paul et Esther racontent leur surprise face au texte : "Personne ne parle comme ça" ; avant de rencontrer le réalisateur et de s'apercevoir que'"Arnaud parle comme ça ".

Le texte est beau, porté par la voix nasillarde de Quentin Dolmaire et celle éthérée d'Esther. C'est presque du théâtre. Le personnage de Paul est d'une grandeur un peu idéaliste (" il n'a jamais menti") ou alors complètement perdue : il porte bien son nom de Dedalus. Il erre.

Quant à Esther, il faudrait en dire des choses sur ce personnage qui s'autoproclame idéal féminin dans sa première apparition. La suite révèle qu'elle est vide et le sent. On aimerait la détester, la blâmer, d'être aussi inconstante et de coucher avec tout le monde. De mener tout le monde à la baguette. Alors qu'en réalité ce sont les garçons qui l'utilisent, par manque de courage et d'imagination, comme le conclut Paul à la fin.

J'ai beaucoup aimé ce film pour ses quelques passages d'une grande poésie et de profondeur.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 133 fois
6 apprécient

Vivi a ajouté ce film à 1 liste Trois souvenirs de ma jeunesse

Autres actions de Vivi Trois souvenirs de ma jeunesse