Bande-annonce
Affiche Un tramway nommé désir

Un tramway nommé désir

(1951)

A Streetcar Named Desire

12345678910
Quand ?
7.4
  1. 7
  2. 14
  3. 32
  4. 101
  5. 246
  6. 655
  7. 1465
  8. 1583
  9. 633
  10. 251
  • 5K
  • 347
  • 3.1K

Voir Un tramway nommé désir dès maintenant sur

YouTube

Après une longue séparation, Blanche Dubois vient rejoindre sa sœur, Stella, à La Nouvelle-Orléans. Celle-ci vit avec son mari, Stanley, ouvrier d'origine polonaise, dans le vieux quartier français. Ce dernier n'apprécie guère les manières distinguées de Blanche et cherche à savoir quel a été le...

Casting : acteurs principauxUn tramway nommé désir
Casting complet du film Un tramway nommé désir
Match des critiques
les meilleurs avis
Un tramway nommé désir
VS
Puissance et cruauté

L'un de mes souvenirs cinématographiques les plus forts, lors de la rétrospective Kazan à La Rochelle, fut sans doute le tourmenté, le torturé Un Tramway nommé Désir, dans l'univers duquel je me suis plongée avec frissons et délectation, n'ayant jamais vu le film sur grand écran . Une oeuvre très théâtrale, certes, adaptée de la pièce de Tennessee Williams, mais quelle puissance et quelle cruauté ! J'avais oublié la présence physique de Marlon Brando, carnassier, sensuel, une beauté...

76 12
Mythigée...

"A Streetcar named desire", film mythique, affiche qui fait rêver ( Vivien Leigh, Marlon Brando dans une adaptation d'une pièce deTennesse Williams, mise en scène par Elia Kazan), semblait tout réunir pour plaire à n'importe quel néophyte. Et pourtant ce fut une ÉNORME déception. Dès les dix premières minutes, tous les défauts surgissent, et perdurent jusqu'au générique de fin. Des personnages plats, sans relief, interprétés par des acteurs qui tombent dans la lourdeur de la comédie; une... Lire l'avis à propos de Un tramway nommé désir

36 20
Critiques : avis d'internautes (55)
Un tramway nommé désir
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Fascination animale

Marlon Brando EST Stanley Kowalski ! Un homme, un vrai qui aime sa nana et qui le lui montre à coup de beigne dans la tronche. Après avoir incarné l'essence même du machisme et de la séduction virile au théâtre, Elia Kazan demande au jeune homme de reprendre son personnage au cinéma. Vivien Leigh remplace Jessica Tandy mais elle est très familière du personnage de Blanche car elle l'a... Lire la critique de Un tramway nommé désir

55 12
Avatar Rawi
8
Rawi ·
La belle et la bête.

Pour parler moderne, voilà un beau film de fous. Oui de fous, car entre la folie bestiale et explosive de Marlon Brando et la schizophrénie latente à tendance mythomane de la belle Vivien Leigh, cette adaptation de la célèbre pièce de Tennessee Williams par Elia Kazan génère une œuvre ne manquant pas de piment pour l'époque. Bardés de tensions sexuelles, notamment lors des confrontations entre... Lire l'avis à propos de Un tramway nommé désir

2
Avatar Sid_Nitrik
8
Sid_Nitrik ·
Découverte
Critique de Un tramway nommé désir par Le Blog Du Cinéma

Réalisé en 1951 d’après une pièce de Tennessee Williams qu’Elia Kazan a lui-même monté à Broadway en 1947, Un Tramway Nommé Désir s’est rapidement élevé au rang de mythe cinématographique. Du texte controversé à la mise en scène étouffante en passant par la performance au bord du gouffre de Vivien Leigh et l’explosion du jeune et très sexuel Marlon Brando, il s’agit bel et bien d’un des films... Lire l'avis à propos de Un tramway nommé désir

21 4
Avatar Le Blog Du Cinéma
10
Le Blog Du Cinéma ·
Sinistres de l’intérieur

Les adaptations du dramaturge Tenessee Williams sont nombreuses au cinéma, et son seul nom doit résonner comme un avertissement pour le spectateur : attention, hybris en vue. L’auteur s’est toujours délecté à enfermer dans un espace retreint des personnages liés malgré eux, par le sang ou la passion, dans une relecture de tragédies ou les névroses auraient remplacé les dieux... Lire la critique de Un tramway nommé désir

18 1
Avatar Sergent Pepper
6
Sergent Pepper ·
STELLAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA !!!!!!!!!

Il y des éclaireurs que l'on suit parce qu'ils ont les même goût que nous, et il y a les Autres. Les Autres (avec un grand "A" parce qu'ils connaissent le Cinéma avec un grand "C") sont ceux qui vous forgent une culture à l'épreuve des débats interminables du samedi soir entre potes quand quelqu'un lance : "De toute manière Brando n'aura jamais eu meilleur rôle que le Parrain." Auréa, encore... Lire l'avis à propos de Un tramway nommé désir

16 4
Avatar Toki
7
Toki ·
Toutes les critiques du film Un tramway nommé désir (55)
Bande-annonce Un tramway nommé désir
Vous pourriez également aimer...