Une affaire de famille

Avis sur Une affaire de famille

Avatar voiron
Critique publiée par le

Le réalisateur japonais Hirokazu Kore-eda a reçu la Palme d’or 2018 pour son film Une affaire de famille.
Le père apprend à son fils à voler dans un supermarché pour nourrir les personnes de la maison, un jour ils ramènent chez eux une petite fille seule et maltraitée. Cette famille d’élection chaleureuse vit dans un bric à brac avec la grand-mère qui touche une pension qui profitent à tous, et sa petite fille Aki une adolescente qui se dénude dans un peep-show.
Dans ce dernier film, le réalisateur japonais met en scène une famille de marginaux et dénonce la dureté de la société à leur égard.
L’œuvre de Hirokazu Kore-eda est un vaste et minutieux tableau de la cellule familiale, le cinéaste accorde une attention particulière aux personnages qui sont formidablement interprétés. Le réalisateur a un sens de l’observation rare qu’il transmet à ses acteurs, tous parfaits, de la grand-mère (Kirin Kiki) aux enfants.
C’est un hommage aux perdants magnifiques.
Hirokazu Kore-Eda témoigne son affection pour des déclassés de la société japonaise qui luttent pour joindre les deux bouts, parfois en volant, souvent en travaillant pour un salaire de misère.
Il nous plonge dans le quotidien de ses protagonistes, atypiques et marginaux, et dans la profonde affection qui les unit, cette chronique de la vie de tous les jours est une merveille de douceur et de justesse.
Une affaire de famille montre une société où la violence sociale et économique fait des dégâts. Les adultes sont des travailleurs pauvres, lui intérimaire sur les chantiers, elle blanchisseuse virée parce qu'elle coûte trop cher.
Dans la deuxième partie du film l’histoire bascule totalement pour nous interroger sur la notion même de famille, mais aussi explorer la société japonaise qui a ses exclus, où derrière la réussite économique se cachent des histoires de misère sociale et de solitude.
Il y a dans son cinéma une réflexion sur la nature des attachements, sur le regard des enfants, sur le sort que les adultes leur réservent.
Le dernier plan du film arrache le cœur.
Entre les films Une affaire de famille et Tel père, tel fils mon cœur balance.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 8408 fois
60 apprécient

voiron a ajouté ce film à 6 listes Une affaire de famille

Autres actions de voiron Une affaire de famille