Affiche Une femme est une femme

Critiques de Une femme est une femme

Film de (1961)

Scène de ménage entre son et image

Troisième long-métrage de Godard, Une femme est une femme (1961) est l’un des films emblématiques, quoique généralement classé comme mineur, de la Nouvelle Vague. Dans ce film où le couple formé par Émile et Angela (interprétés par Jean-Claude Brialy et Anna Karina) ne cesse de se chamailler, laissant de ce fait la voie ouverte à un troisième personnage, Alfred Lubitsch (Jean-Paul... Lire la critique de Une femme est une femme

Avatar RayonVertCinema
6
RayonVertCinema ·

Lights, camera, action !

J'étais en froid avec Godard depuis le visionnage d’À bout de souffle, certainement l'une de mes pires expériences de cinéma. Pourtant, ses films continuaient de me faire de l’œil. J'ai prudemment choisi de voir Une femme est une femme, réputé comme l'un de ses plus accessibles. Et me voila réconcilié avec Jean-Luc ! La musique a une place prépondérante dans ce film, qui aurait... Lire l'avis à propos de Une femme est une femme

Avatar MemoryCard64
7
MemoryCard64 ·

Critique de Une femme est une femme par aSciiA

Dans l'éventail Godard ce film est pour le moment celui que j'ai vu qui m'a le moins inspirée. Un Jules et Jim brouillon, auquel Belmondo fait d'ailleurs référence auprès de Julianne Moreau dans un bar. Des effets de caméra sont intéressants, un 180 et des insertions textuelles à des moments clés, un travail de la couleur intéressant, vif. Anna Karina sous toutes les coutures et plissures. Je... Lire la critique de Une femme est une femme

Avatar aSciiA
6
aSciiA ·

The devil is a woman.

Un film qui peut dérouter quand on connaît les plus grands films de Godard, mais cela fait de lui un petit bijou. Un quart d'heure d'allégresse gratuite, Anna Karina au summum de sa beauté, Brialy à bicyclette sans complexe, et quelques scènes évidemment cultes, tout cela se combinant à (remarque de dinde) de superbes tenues et décors. Du beau, du beau, et de la légèreté, chose assez rare dans... Lire l'avis à propos de Une femme est une femme

Avatar EinsteinCafe
7
EinsteinCafe ·

Critique de Une femme est une femme par Selenie

A sa façon car Godard bouscule une nouvelle fois les codes du genre et mêle dans un patchwork surréaliste les styles qui font qu'on a surtout l'impression que le film est un succession d'expériences cinématographique sans franchement suivre l'histoire pourtant intéressante. Le côté musical du film se... Lire l'avis à propos de Une femme est une femme

2
Avatar Selenie
5
Selenie ·

Godard qui s'amuse !

Tout relève du jeu dans ce film, que ce soit les personnages avec cette histoire d'intrigue vaguement amoureuse, ou que ce soit Godard qui se fait un plaisir de déconstruire son film de bout en bout. Le film est un amusement de tous les instants, avec une bande son aux multiples ruptures de ton, multipliant les outrances sans aucune volonté d'harmonie, couvrant sans embarras les dialogues,... Lire l'avis à propos de Une femme est une femme

1
Avatar Antichrist
7
Antichrist ·

Angela, tu es infâme

Un Godard assez différent de ce que j'ai pu voir de lui jusqu'à présent. C'est très léger, Une femme est une femme lorgne davantage vers la comédie que ses autres oeuvres avec, en prime, beaucoup de belles idées de cinéma à la pelle. Bon après on n'échappe pas à ce qui ne me plaît pas trop habituellement chez JLG, cette manie de jouer avec le son et de nous assourdir plus qu'autre chose. Mais ce... Lire l'avis à propos de Une femme est une femme

1
Avatar Moorhuhn
7
Moorhuhn ·

Critique de Une femme est une femme par Le Blog Du Cinéma

Vendredi 8 Mars , journée de la femme : pour certains il s’agit de l’occasion de rappeler l’évolution extraordinaire du statut de la femme depuis le XX siècle, tandis que d’autres réhabilitent les vieux stéréotypes et les incorporent dans la société actuelle (reportages sur les femmes au foyers ou les femmes qui privilégient leurs carrières aux détriment d’une vie de famille). Chacun à sa... Lire la critique de Une femme est une femme

1
Avatar Le Blog Du Cinéma
7
Le Blog Du Cinéma ·

La fausse légèreté

Ce film est subtilement bien rodé. On comprend le sens qu'à la toute fin. Le contraire de tous les produits industriels américains. Le trio Belmondo-Karina-Brialy fonctionne à merveille; trio sublimé par la beauté déconcertante d'Anna Karina, qui semble être faite pour ce rôle. La trame est simple: Une "Jeune et Jolie" peut obtenir ce qu'elle veut. Ce film montre les stratégies qu'adopte... Lire l'avis à propos de Une femme est une femme

1
Avatar Inès .
9
Inès . ·

L'air du temps

Pour Ana Karina qui irradie de la couleur et de la sensualité pendant 1 h 30. Pour revoir le Paris gai et gris des années 60, avant que Mai 68 ne le renvoie à l'histoire : la guerre d'Algérie, l'Huma, le téléphone qu'on partage sur le palier, les premiers gros mots qui scandalisent encore, le Dubonnet sur le zinc, tout est là. Godard rend avec "Une Femme... Lire l'avis à propos de Une femme est une femme

1 2
Avatar Eric Pokespagne
7
Eric Pokespagne ·