Drame social !

Avis sur Une pluie sans fin

Avatar Redzing
Critique publiée par le

Chine, 1997. Dans une petite ville industrielle, des femmes sont retrouvées égorgées. Alors que la police ne parait guère efficace, Yu Guowei, le chef de sécurité de l'une des usines, tente de mener l'enquête à sa manière. Malgré ce que ce pitch laisse entendre, "Bàoxuě jiāng zhì" n'est pas vraiment un polar, ni un thriller, mais plutôt un drame social. L'enquête passe en effet totalement au second plan, pour que le récit se focalise sur ce protagoniste qui a des aspirations mais prend de plein fouet la fermeture des usines d'état. A ses côtés, de nombreux personnages qui souhaitent quitter leur morne quotidien mais qui n'y parviennent pas vraiment. Filmé sous un pluie battante avec un filtre grisâtre en permanence, ce film a un certain style visuel, offre quelques séquences très efficaces (une scène de poursuite notamment), et un sujet profond. Mais il souffre de plusieurs longueurs, ce qui est dommage car pour son premier film, Dong Yue démontre un certain talent.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 6 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Redzing Une pluie sans fin