[Ciné Club Sandwich] Nazisme et air de la montagne

Avis sur Une vie cachée

Avatar Larrière_Cuisine
Critique publiée par le

DISCLAIMER : La note est une note par défaut, une note "neutre" qui correspond à la moyenne (arrondie) de l’oeuvre au moment où on publie la critique. Avant, on mettait 5 à tous les films mais il nous a été reproché de « fausser » la moyenne ou de le faire pour ressortir plus souvent dans le match des critiques. Espérons donc que cette nouvelle solution règlera le problème et contentera tout le monde.

Bref, seule la critique ci-dessous reflète donc notre avis.

Notation :

Beau mais chiant : +++++++++

Le synopsis :

— Prête allégeance à Hitler, paysan !
— Non.
— Allez !
— Non.
— Tu vas avoir des problèmes.
— Tant pis.

Les points forts :

Le ciel.

La montagne.

Les rivières.

Les champs de blé.

Le vent.

Les points faibles :

Les Nazis.

La prison.

Les Bondieuseries.

Le saviez-vous :

Le casting comprend Michael Nyqvist et Bruno Ganz, morts respectivement en 2017 et 2019. Comme quoi le seul truc plus proche de l’éternité qu’un film de Terrence Malick, c’est son tournage.

Ce film est adapté d’une histoire vraie. Même si dans la réalité, personne ne parle exclusivement en monologue.

C’était « la Palme d’Or » du Figaro. On imagine que Parasite était un peu trop un film de gauchiste pour eux.

Vous pensiez peut-être, à la vue du titre, que ce film racontait les folles aventures de paysans qui se cachent dans la montagne, font des cabanes et chassent le bouquetin. Eh bien pas du tout.

Terrence Malick use et abuse des plans à la première personne, ce qui semble indiquer qu’il est fan de FPS et passe des heures à jouer à Call of Duty.

L’Allemand, c’est quand même une très belle langue pour crier.

Ce qu’il faut en retenir :

Un film avec des nazis c’est toujours divertissant, mais un peu moins quand ils ne se font pas tuer par un archéologue avec un fouet.

Si vous avez aimé, vous aimerez aussi :

Être un peu têtu.

Le CD « son de la nature » en vente chez Nature & Découvertes.

Habiter dans un bled paumé et vous faire traiter de gros con par vos voisins parce que vous n’avez pas voté Le Pen.

Résister à « l’oppression sociale » en refusant de prendre une trottinette électrique pendant les grèves.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 405 fois
7 apprécient · 2 n'apprécient pas

Autres actions de Larrière_Cuisine Une vie cachée