Bande-annonce
Affiche Vampyr, ou l'étrange aventure de David Gray

Vampyr, ou l'étrange aventure de David Gray

(1932)

Vampyr

12345678910
Quand ?
7.6
  1. 3
  2. 6
  3. 12
  4. 44
  5. 102
  6. 195
  7. 420
  8. 448
  9. 225
  10. 111
  • 1.6K
  • 131
  • 1.7K

Un vampire terrorise un châtelain et ses deux filles.

Casting : acteurs principauxVampyr, ou l'étrange aventure de David Gray
Casting complet du film Vampyr, ou l'étrange aventure de David Gray
Match des critiques
les meilleurs avis
Vampyr, ou l'étrange aventure de David Gray
VS
Critique de Vampyr, ou l'étrange aventure de David... par Vazkeizh

Vampyr est le film onirique par excellence. Un cotonneux voyage dans les pas de David Gray, qui s'en vient d'on ne sait où, accoste comme s'il venait de traverser l'Achéron, et s'égare dans un lieu inconnu. Les personnages font leur entrée sans prévenir, se distinguent par leur étrangeté avant même de se présenter, puis disparaissent. Certains ne sont là que le temps d'une image et d'un frisson, d'autres ne sont que des ombres qui dansent contre un mur ou de mystérieux reflets dans l'eau,...

36 1
Certains ont dit de ce film qu'il décrivait un cauchemar, alors oublions ce cauchemar.

Essayons d'être objectif, le jeu des acteurs est exécrable (et ne n'est pas parce qu'ils jouent comme dans les "muets", il a eu des tas de belles interprétations en muet), l'histoire est aussi claire d'un jus de boudin et ne suscite à aucun moment l'intérêt. Et puis surtout cette lenteur exaspérante et cette absence de rythme font de la vision de ce film un véritable supplice. Alors bien sûr, il y en a qui préférerons toujours des jolis mouvements de caméra à une bonne histoire oubliant que... Lire la critique de Vampyr, ou l'étrange aventure de David Gray

1 1
Critiques : avis d'internautes (24)
Vampyr, ou l'étrange aventure de David Gray
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Les prouesses de l’ombre

Ce projet peut sembler atypique dans la carrière d’un cinéaste avant tout préoccupé par le sacré et la rédemption de personnages en proie aux affres de l’existence. Un détour par le surnaturel pour une histoire de vampires ressemble donc à une sorte de récréation. Et du point de vue de l’écriture, on ne trouvera en effet pas les mêmes exigences qu’à l’accoutumée, au fil d’un récit parfois... Lire la critique de Vampyr, ou l'étrange aventure de David Gray

17
Avatar Sergent_Pepper
7
Sergent_Pepper ·
Le divorce des ombres...

Premier film parlant de Carl Theodor Dreyer Vampyr demeure fidèle à l'exigence très prononcée de son auteur-réalisateur. Nébuleux, cryptique et tout en demi-teintes ce morceau filmique proche de l'abstraction nécessiterait presque une importante grille de lecture susceptible d'éclaircir son récit et ses nombreuses codifications scénographiques. Considéré par Dreyer lui-même comme étant un... Lire l'avis à propos de Vampyr, ou l'étrange aventure de David Gray

3
Avatar stebbins
7
stebbins ·
Découverte
Voyage dans l'inconscient

Sorti en 1932, Vampyr est un projet des plus singuliers puisque c'est la première incursion de Carl Theodor Dreyer dans le genre de l'horreur, lui qui avait jusque-là réalisé en majorité des films historiques. Pourtant, il s'agit peut-être de l'une des oeuvres les plus personnelles du réalisateur danois... De Fanu à Dreyer Durant toute sa... Lire l'avis à propos de Vampyr, ou l'étrange aventure de David Gray

13 5
Avatar Watchsky
7
Watchsky ·
Le cauchemar de Dreyer

Vampyr prend place, aux côtés du Nosferatu de Friedrich Wilhelm Murnau (1922) et du Dracula de Tod Browning (1931), parmi les classiques vampiriques pré-Universal et Hammer. Il s'agit d'une adaptation libre de deux nouvelles de Sheridan Le Fanu : Carmilla et L’Auberge du dragon volant. D’emblée, le film se distingue par une parenté évidente avec le rêve. Les dialogues sont réduits à... Lire la critique de Vampyr, ou l'étrange aventure de David Gray

17
Avatar Cultural Mind
8
Cultural Mind ·
Silences parlants

Vampyr, un voyage éprouvant dans lequel on s'embarque avec beaucoup de difficultés et dont on revient tout aussi difficilement. On aura beau être familier avec la thématique du vampire, connaître les singularités extrêmes du cinéma de Dreyer, voire même apprécier l'expressionnisme sous de nombreuses formes, l'expérience restera imprévisible et déroutante à la frontière de l'inconfort. C'est... Lire l'avis à propos de Vampyr, ou l'étrange aventure de David Gray

9
Avatar Morrinson
7
Morrinson ·
Toutes les critiques du film Vampyr, ou l'étrange aventure de David Gray (24)
Bande-annonce Vampyr, ou l'étrange aventure de David Gray