👉 On vous partage notre 1er bilan de la nouvelle version de SensCritique.
Continuez à suivre l'avancée du site sur journal de bord.

La meute assaille, aboie, déchiquette.

Mais ceux qui restent sont les plus nombreux.

Et s’ils vainquent, c’est par la dignité de leur silence.

Même pas peur.

Pas de vengeance dans les urnes.

Résistance aux aboiements des marchands de haine.

De l’espoir, du dialogue.

Partage. Découverte.

Ouvrons les yeux.

Des rafales de soleil.

Sergent_Pepper
1
Écrit par

il y a 6 ans

130 j'aime

40 commentaires

Vendredi 13
Rano84
5
Vendredi 13

Ta mère elle est tellement sadique qu'elle te perce les boutons à la machette !

Désolé pour le spoiler mais Wes Craven l'a fait avant moi... Bordel, en ce moment Arte envoie du paté.... des Hitchcock, des Star Trek et ce soir vendredi 13. Après un premier massacre subit par...

Lire la critique

il y a 9 ans

30 j'aime

6

Vendredi 13
Adinaieros
6
Vendredi 13

Alice au pays des cauchemars....

CONTEXTE Les films d'horreurs existent de longue date (les films de la Hammer peuvent témoigner). Les films avec un meurtrier qui accumule les crimes à l'arme blanche (aux Etats Unis les slashers ou...

Lire la critique

il y a 11 ans

20 j'aime

5

Vendredi 13
HITMAN
6
Vendredi 13

Bienvenue à Crystal Lake.

Ce film culte de 1980 donnera naissance à neuf suites, un crossover avec un autre Croque-mitaine horrifique de légende Freddy Krueger et un remake en 2009. Autre référence du Slasher movie (après la...

Lire la critique

il y a 5 ans

14 j'aime

2

Lucy
Sergent_Pepper
1
Lucy

Les arcanes du blockbuster, chapitre 12.

Cantine d’EuropaCorp, dans la file le long du buffet à volonté. Et donc, il prend sa bagnole, se venge et les descend tous. - D’accord, Luc. Je lance la production. On a de toute façon l’accord...

Lire la critique

il y a 7 ans

706 j'aime

103

Once Upon a Time... in Hollywood
Sergent_Pepper
9

To leave and try in L.A.

Il y a là un savoureux paradoxe : le film le plus attendu de l’année, pierre angulaire de la production 2019 et climax du dernier Festival de Cannes, est un chant nostalgique d’une singulière...

Lire la critique

il y a 3 ans

646 j'aime

46

Her
Sergent_Pepper
8
Her

Vestiges de l’amour

La lumière qui baigne la majorité des plans de Her est rassurante. Les intérieurs sont clairs, les dégagements spacieux. Les écrans vastes et discrets, intégrés dans un mobilier pastel. Plus de...

Lire la critique

il y a 8 ans

578 j'aime

53