Que peuvent faire une vingtaine de personnes dans une salle obscure du centre dramatique national d'

Avis sur Vénus et Fleur

Avatar VincentJ
Critique publiée par le

Choisir une date... euh... comment dire...

J'ai vu ce film quand j'avais entre 19 et 21 ans, ce qui fait entre 2003 et 2005. Il était projeté dans une salle minuscule du CDN d'Orléans, un lieu réservé au théâtre et à la danse, mais qui ce soir-là en plus d'un ballet proposait le film "Vénus et Fleur". Il ne devait pas y avoir plus de 30 places dans la salle, c'était presque une projection privée.

Je me demandais vraiment comment j'étais arrivé là, quand, le film commença. Bon, dans mon souvenir c'était un moyen-métrage, il était peut-être un peu plus long, je me souviens que je n'avais pas vu le temps passer. De la légèreté, de la fraicheur. L'impression de gouter un sorbet par temps clair, avec une petite brise, un soleil doux. Deux copines en vacances sur la côte d'azur, au moins une sur les deux, qui veut un mec et qui le crie haut et fort, un vrai mec, l'autre qui essaie de la raisonner, sans trop de motivation. Et puis arrive l'homme en question, forcément désiré par les deux, chacun dans un style différent tente une approche, l'une des deux arrivera-t-elle à l'avoir ? Cela détruira-t-il leur amitié ?

Bon, je ne peux vraiment pas donner les réponses à ces questions, étant donné que ça fait bien dix ans. En tout cas en sortant, j'avais lu des critiques qui disaient de ce film qu'il était Rohmerien. J'avais trouvé cet adjectif très étrange, et quelques années plus tard, une nuit j'étais tombé sur un film bizarre, un homme d'un certain âge qui drague une adolescente au bord du lac Léman avec sa femme à côté, tout en finesse, tout en drôlerie, des dialogues complètement invraisemblables mais très beaux, oui, une situation un peu malsaine mais très intéressante, j'ai compris cette nuit-là l'intérêt de l'adjectif "Rohmerien".

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 452 fois
1 apprécie

Autres actions de VincentJ Vénus et Fleur