👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Prévisible et un peu laborieux pendant sa première demi-heure, ce thriller façon Maman, j'ai raté l'avion ! inversé finit par être plutôt divertissant.
Les décors sont colorés et chaleureux, la toute fin est amusante, le casting tient la route.
Dommage que le film manque un peu d'audace en gommant presque totalement la dimension sexuelle d'un sujet qui l'appelait pourtant et en suggérant plus qu'il ne montre lors des nombreuses scènes de meurtres.

AlexandreAgnes
6
Écrit par

il y a 4 ans

1 j'aime

Watch Out
dagrey
7
Watch Out

Cet adolescent peut nuire à la santé de son entourage.

Dans un quartier résidentiel calme, une babysitter doit défendre un enfant de 12 ans contre des intrus, mais elle découvrira bien vite que cette situation est loin d'être un cambriolage...

Lire la critique

il y a 5 ans

8 j'aime

4

Watch Out
etiosoko
6
Watch Out

La perversion moderne gagne en déconnection

Persistant dans le crétinisme traditionnel des distributeurs français consistant à traduire de l’anglais en français par de l’anglais pour faire bien dans les chaumières incultes, voici donc Better...

Lire la critique

il y a 4 ans

6 j'aime

1

Watch Out
Muraille2Chibre
7
Watch Out

Il sait ce que les femmes aiment

Quelle surprise que ce film, je n'en avais jamais entendu parler et hier soir je décide de le regarder sur Shadowz au vu de son synopsis. En parlant du synopsis "durant un soir de noël un jeune...

Lire la critique

il y a plus d’un an

6 j'aime

2

Au revoir là-haut
AlexandreAgnes
9

On dit décidément MONSIEUR Dupontel !

La Rochelle, 26 juin. Jour de mon anniversaire et de l'avant-première de Au revoir là-haut en présence d'Albert Dupontel. Lorsqu'il entre dans la salle à la fin de la projection, le public...

Lire la critique

il y a 5 ans

52 j'aime

4

Mektoub, My Love : Canto uno
AlexandreAgnes
4

Si "le travelling est affaire de morale", ici le panoramique vertical est affaire de vice

Je n'accorde habituellement que très peu de crédit au vieux débat clivant qui oppose bêtement cinéma populaire et cinéma d'auteur (comme si les deux étaient deux genres définitivement distincts et...

Lire la critique

il y a 4 ans

46 j'aime

19

Arès
AlexandreAgnes
6
Arès

Ne pas jeter bébé avec l'eau du bain

Voilà un long métrage qui, en apparence, accumule les défauts : une erreur monumentale dans le choix de la date dès le carton d'ouverture (l'action se situe dans un Paris post-apocalyptique...

Lire la critique

il y a 5 ans

39 j'aime