Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

Perdu en plein cliché

Avis sur West Coast

Avatar Shizuki
Critique publiée par le

Pour son premier long métrage, Benjamin Weill décide de nous emmener avec « West Coast » en pleine Bretagne pour y suivre les péripétie de Copkiller, Flé-o, Delete et King Kong, 4 ados nourrit de la culture « gangsta rap » en total opposition avec le milieu dans lequel ils évoluent.

Ce voulant être une comédie touchante sur l'histoire de quatre jeunes en quête d'identité, le film souffre de très grosses lacunes l'empêchant d'être efficace dans tout ce qu'il entreprends. Si la réalisation et la photographie sont loin d'être catastrophiques, avec un certain travail sur la lumière ainsi que des passages en slow-motion pour la plupart maîtrisés, l'écriture est véritablement affreuses, tombant dans des erreurs plus grosses les unes que les autres.

Les personnages adoptent un comportement totalement antipathique, ayant pour effet de d'empêcher toute création d'émotion chez le spectateur lors de scènes qui ce veulent plus dramatique.

La volonté de jouer sur les clichés véhiculer par la culture du « gangsta rap » a pour but initial d'être la principale source d'humour du film. Le long métrage ne parviendra cependant pas à s'élever au-dessus de ceux-ci. En ressort alors des interaction non pas comique entre les différents personnages mais un malaise, créé par l'exagération poussée au maximum de ces clichés, créant chez le spectateur une sensation de gêne omniprésente pendant l'intégralité du visionnage du film. Gêne renforcée par un jeu d'acteur de mauvaise facture, loin de pouvoir remonter le niveau des lignes de dialogues.

Enfin, alors que la musique et un pilier important dans la diégèse du film, cette dernière est complètement absente d'un point de vue cinématographique, le film étant incapable d’utiliser le genre musical pourtant à l'origine de son scénario.

Il faut le dire, pour son premier long métrage, Benjamin Weill loupe complètement le coche avec un film ni comique, ni touchant, simplement pénible à regarder.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 404 fois
1 apprécie

Autres actions de Shizuki West Coast