👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Rare sont les films comme Whiplash, capable aujourd'hui de ne pas vous faire détourner l'œil de l'écran pendant près d'une heure et quarante minutes.

Grosse surprise, qui s'associe à un gros coup de cœur également, tant le film de Damien Chazelle est intense musicalement et émotionnellement. Pourtant écouteur occasionnel de jazz et de soul, je ne connaissais pas le standard de Hanks Lévy, Whiplash, et il s'est imposé tout au long du film comme l'un de mes coup de cœurs musicaux. Mais Whiplash, c'est plus que de la musique, c'est la personnification du soul, de l'âme de la musique à travers les personnages d'Andrew et de Terence Fletcher. C'est la relation tendue entre un fils élevé par son père et abandonné par sa mère (et dont le père a du compenser cet aspect affectif maternel) et un professeur tyrannique en la personne de J.K. Simmons. Ce dernier réalise une performance inédite et magnifique et prouve qu'à 60 ans, il est au sommet de son art. Adieu le rédacteur (déjà tyrannique) de Peter Parker, ou le personnage ubuesque de Burn After Reading, ce rôle l'as définitivement fait entrer dans la cour des plus grands et permise grâce a sa victoire à l'Oscar du meilleur acteur de second rôle pour ce personnage, de se faire connaître de tous. En poussant u delà des limites celui qu'il voit comme le Charlie Parker et en adoptant sa dite "méthode de Bobby Jones", il transmet son amour en se faisant détester. Le personnage est atypique et entier, et malgré son caractère infâme, nous fait l'aimer pour ce tout.

D'un autre côté il y a Miles Teller, qui depuis The Projet X, où il jouait son propre rôle et s'était fait connaître, enchaine encore un rôle à risque (dans la lignée de The Spectacular Now), qui cette fois-ci récompense son audace. L'acteur est un de mecs préférés, jeune, pétillant et surtout juste dans tous les rôles qu'il choisit, interprétant chaque rôle comme s'ils était le personnage et surtout jusqu'alors non associé à un personnage en particulier. Pas de Blockbusters, mais des films plus "d'art et essai", à l'image de Whiplash qui, il y a un an débutait le parcours merveilleux qui est le sien aujourd'hui à Sundance. Un parcours que la plupart imaginait moins glorieux, et ont Cannes puis les Golden Globes et les Oscars ont consacrés.

Au final, peu de choses à rajouter si ce n'est que Whiplash est mon coup de cœur 2015 et le film à aller voir absolument !
Valentin_Rtet
9
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur et l'a ajouté à ses listes et 2015 (les films vus) ✅

il y a 7 ans

Whiplash
Sergent_Pepper
8
Whiplash

Travail, infamie, batterie

Pour se laisser pleinement aller à la jubilation de Whiplash, il faut d’emblée lever une ambiguïté de taille : ce n’est pas un film sur la musique. Le mélomane qui ira chercher une exploration des...

Lire la critique

il y a 7 ans

218 j'aime

20

Whiplash
Vincent_Ruozzi
10
Whiplash

«Je vous promets du sang, de la sueur et des larmes»

Whiplash est un grand film. Il est, selon moi, le meilleur de l’année 2014. Une excellente histoire alliant le cinéma et la musique. Celle-ci ne se résume pas à une bande son, mais prend ici la place...

Lire la critique

il y a 7 ans

186 j'aime

11

Whiplash
Je_en_vert
9
Whiplash

Le Bon, La Brute et le Tempo

LE BON. Whiplash c’est l’histoire d’un jeune batteur, interprété par un très bon Miles Teller (The Spectacular Now), qui pratique le jazz dans l’un des meilleurs conservatoires des Etats-Unis. Il...

Lire la critique

il y a 7 ans

186 j'aime

18

Mouche
Valentin_Rtet
7
Mouche

Une série qui lui colle à la peau.

(VU AVANT FLEABAG) Près de 3 ans après la fin de Connasse et son départ de Canal+, Camille Cottin renoue avec son passé de façon merveilleuse. De tous les plans, on sent que la série ne peut et ne...

Lire la critique

il y a 3 ans

3 j'aime

6

Birdman
Valentin_Rtet
8
Birdman

Le Voyage Psychique du Nouveau Monsieur Oscar (Holy Motors)

Il y a deux ans, le non moins sulfureux Holy Motors débarquait au festival de Cannes, enflammant les critiques et divisant les experts, devant ce film au combien fort psychologiquement. Leos Carax,...

Lire la critique

il y a 7 ans

2 j'aime

2

Star Wars - Le Réveil de la Force
Valentin_Rtet
5

Un Nouvel Espoir²

Vous l'attendiez ? La voici enfin. La critique du dernier épisode de Star Wars n'est pas franchement glorieuse. Phénomène mondial et sanguin, le dernier des Star Wars n'est pas passé inaperçu,...

Lire la critique

il y a 6 ans

2 j'aime