👉 On vous partage notre 1er bilan de la nouvelle version de SensCritique.
Continuez à suivre l'avancée du site sur journal de bord.

Film d'anticipation de John Boorman ; nous sommes dans une société largement postindustrielle avec 3 classes : les éternels, les exterminateurs et les brutes/esclaves.
Grâce à leur connaissances et à leur science, les éternels ont pu créer une société "idéale", le Vortex, dans laquelle ils sont devenus immortels, dans un paradis où il n'y a plus de passions ni de désirs mais, voilà, ils s'ennuient. Les 2 autres classes sont là pour les servir et Zardoz , le dieu, pour les asservir.
Jusqu'au jour où un exterminateur, un peu plus futé, (Sean Connery) pénètre dans le Vortex pour tout remettre en cause.
Tout ceci dans un grand délire visuel et psychédélique typique des années 70.
On peut réfléchir à l'infini (lutte des classes, inéluctable déclin d'une classe dominante, syndrome de Babel ou d'Icare où l'homme s'approche trop de Dieu, etc … etc…) mais on finit par s'y perdre alors que la clé semble être l'histoire du Magicien d'Oz dont l'anagramme anglais donne le nom de Zardoz. Une farce annoncée d'entrée puisque le Dieu Zardoz précise qu'il a été créé (par les éternels) pour l'amusement du spectateur…
Je pense qu'il faut accepter d'entrer dans ce film et suivre les scènes délirantes sans trop se prendre la tête, profiter d'un Sean Connery impérial dans sa stature de mâle bien mis en valeur par son costume abracadabrantesque ou bien d'une Charlotte Rampling, belle et froide mais pincée (heu, pas si pincée que ça au fond), des magnifiques paysages irlandais.
Même si on retrouve les grandes préoccupations de Boorman (préservation de la nature, recherche du paradis perdu), le film est quand même assez différent de ce qu'on connait généralement (Delivrance, Excalibur, Forêt d'Emeraude)

JeanG55
8
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à sa liste Science-Fiction et Fantastique

il y a 2 ans

Zardoz
guyness
6
Zardoz

Jaieumadoz !

- Bon, Sean... tu permets que je t'appelle Sean ? Sean... Ce que je te propose, là, c'est, euh... comment dire, de passer 2 heures à l'écran en slip de drap rose et deux cartouchières de la même...

Lire la critique

il y a 11 ans

47 j'aime

7

Zardoz
pphf
8
Zardoz

L'éternité, c'est long, surtout vers la fin

Sean Connery et son slip rouge, Sean et ses cartouchières-bretelles assorties, pour une très belle barboteuse, Sean et son catogan tartare, ses moustaches triomphantes, son torse velu, son...

Lire la critique

il y a 8 ans

43 j'aime

3

Zardoz
philogicae
9
Zardoz

Une oeuvre incomprise et injustement nanardisée...

Cela faisait quelques années que j'avais ce film dans mes dossiers. Je l'avais maintes fois double-cliqué par curiosité, me demandant ce que pouvait être cet étrange objet cinématographique sur...

Lire la critique

il y a 10 ans

36 j'aime

La Mort aux trousses
JeanG55
9

La mort aux trousses

"La Mort aux trousses", c'est le film mythique, aux nombreuses scènes cultissimes. C'est le film qu'on voit à 14 ou 15 ans au cinéma ou à la télé et dont on sort très impressionné : vingt ou quarante...

Lire la critique

il y a 6 mois

18 j'aime

17

La Chute de l'empire romain
JeanG55
9

La chute de l'empire romain

"La chute de l'empire romain" a été repris dans Gladiator de Ridley Scott trente six ans plus tard sur les mêmes bases scénaristiques : la guerre contre les barbares nordiques par Marc-Aurèle, la...

Lire la critique

il y a 9 mois

18 j'aime

13

La Nuit des généraux
JeanG55
8

Histoire d'un général criminel.

"La nuit des généraux" est un film que j'ai vu à plusieurs reprises toujours avec le même intérêt et, pourquoi pas, le même plaisir. Je ne sais pas s'il y a une référence historique à une personne...

Lire la critique

il y a 8 mois

17 j'aime

4