Certaines images parviennent quelquefois à nous happer sans crier gare, essaimant notre perception de leur pleine majesté. Point n'est alors besoin de verser dans la surenchère visuelle, ainsi qu'agiraient maintes productions onéreuses par puérilité, ou encore dans ces scènes larmoyantes confondant l'occlusion propre aux rapports humains et l'illusion témoignant de leur esthétisme, cette seconde façonnant cette première à dessein d'y oblitérer le réel jusqu'à ce que tout sentiment croule sous une facticité malséante. De la vie, en somme, ou l'on brode une parure convenable, satisfaisante sans trop de tracas, de teinte univoque, ou l'on tricote une courtepointe abondante, démesurée par sa simplicité, de moire pluriel. Ici seulement reconnaîtrons-nous le génie du cinéaste fictionnel : par sa capacité à s'affranchir du carcan narratif en naturalisant ses situations, en leur induisant un caractère apodictique - mieux, en les dénudant d'un languide geste, amoureux de ce que le monde offre de simple.
Entamant le visionnage avec cette conception à l'esprit, est-il concevable de demeurer impavide face aux prurits affectifs qui transsudent de chaque rire, au malaise social engendré par les délices qu'ourdissent leurs séductions ratiocinantes? Plutôt que de filmer une sempiternelle romance, Lù s'intéresse à l'altérité, mesurée à l'aune du désir. Jamais n'y décèlerez-vous la moindre effusion de malheur ni autres épanchements ridicules ; humour et ténuité s'agencent à merveille au sein d'un micmac d'instants beaux. Et l'on admet, en fin de parcours, lors de cette danse lancinante, au pivot des incertitudes : décidément, chérir le banal, c'est honorer l'immense.

Effixe
8
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur.

Le 1 juin 2021

3 j'aime

A Quiet Dream
anthonyplu
8

Quand on y songe...

Vrai cœur pour cette petite comédie dramatique indépendante tournée dans un joli noir et blanc et surtout terriblement attachante. Un film où il n'y a pas d'histoire, pas de péripéties, pas de...

il y a 5 ans

3 j'aime

A Quiet Dream
Khidarion
7

Les Désaxés

Ce film en noir et blanc nous présente trois garçons trentenaires qui tournent autour d'une amie à eux, qui tient un petit bar, appartenant à l'un d'entre eux. Déjà, de part la nature des...

il y a 5 ans

3 j'aime

A Quiet Dream
Effixe
8

Onctueuse tranche de vie

Certaines images parviennent quelquefois à nous happer sans crier gare, essaimant notre perception de leur pleine majesté. Point n'est alors besoin de verser dans la surenchère visuelle, ainsi...

il y a plus d’un an

3 j'aime

Miami Vice - Deux flics à Miami
Effixe
2

?

Ma déception se palpe ainsi qu'un kyste. Âpre, replet, mastoc. Non, je ne sais s'il s'agit d'une farce à laquelle souscrivent, ricaneurs, de certains cinéphiles, mais qu'autant de critiques gréent...

il y a 1 an

3 j'aime

Copie conforme
Effixe
7

Exister, mystifier.

Du réel naît l'anomalie, de l'anomalie l'étrangeté, de l'étrangeté le surréel : du réel naît le surréel. Voici l'intellection - désormais ses assises posées, exhaussons-lui quelque charpente. Une...

il y a plus d’un an

3 j'aime

A Quiet Dream
Effixe
8

Onctueuse tranche de vie

Certaines images parviennent quelquefois à nous happer sans crier gare, essaimant notre perception de leur pleine majesté. Point n'est alors besoin de verser dans la surenchère visuelle, ainsi...

il y a plus d’un an

3 j'aime