Avant de voir ce film je m'étais souvent demandé pourquoi il était plutôt mal vu par les cinéphiles. Je m'empressai alors de voir la chose, dans l'espoir de passer un bon moment, et par la suite de pouvoir crier à ses détracteurs leur mauvais gout pour avoir rejeté un film de cette qualité.
En effet les quelques images que j'en avais vu laissaient penser que le film disposait d'une mise en scène impressionnante, et que l'ensemble servait de support visuel pour accompagner les chansons du répertoire des Beatles, au terme d'une expérience psychédélique dépaysante.
Bref j'espérais voir The Wall. Et j'ai vu Mamma Mia (en moins bien, car le côté kitsch n'était même pas assumé).

Tout de même on ne peut pas complètement blâmer la mise en scène de ce Across the Universe, qui est très travaillée, parfois belle, parfois c'est un peu grandiloquent mais passons. Parlons plutôt du gros problème du film: il est bourré de contradictions.
C'est un hommage aux Beatles mais les reprises de leurs morceaux n'ont pas d'âme. Le film se veut être un regard sur les années 60, mais l'esthétisme est celui d'un clip des années 2000. Dans plusieurs scènes aquatiques il y a des gens nus mais leurs sexes sont cachés. Ce n'est pas en voyeur que je relève ce détail, mais bien pour montrer que tous les risques qu'a voulu prendre le film (qui étaient judicieux à la base) ont été gâchés pas une volonté inébranlable à cibler le grand public (en témoigne la présence de Bono, qui contrairement aux Beatles, a régressé musicalement quant il a commencé à avoir du succès); à tort puisque le film n'a pas marché.

Mais j'aurais pu passer outre tous ces points, car le vrai problème d'Across the Universe, c'est sa trame narrative longue et ennuyeuse, et ce pour une raison majeure: les personnages. J'aurais du me renseigner avant de voir ce film, car je ne savais pas du tout qu'on allait y suivre des niaiseries. Ils sont censés représenter la jeunesse des années 60, rêvant de révolution, confrontée à des évènements majeurs comme la guerre au Viet-Nam, participent aux manifs anti-guerres... mais ils ont la psychologie de personnages de téléfilm, c'est affreusement creux. En lorgnant sur les critiques en bas de page j'ai lu "High School Musical", j'aurais aimé trouver une autre comparaison pour ne pas copier, mais oui c'est à peu près ça. Ce serait exagéré de surnommer ce film "Zac Efron et ses amis contre la guerre au Viet-Nam" mais il y a un peu de vrai.

Enfin pour conclure tout cela m'amène à penser qu'en ciblant les spectateurs de MTV et les amateurs de comédie musicales, le film s'est trompé de public. Ou c'est moi qui me suis trompé de film.
Fanc_h
5
Écrit par

Créée

le 12 août 2013

Critique lue 793 fois

4 j'aime

Fanc_h

Écrit par

Critique lue 793 fois

4

D'autres avis sur Across the Universe

Across the Universe
Red_in_the_Grey
7

Jude in the sky with a warm gun.

Autant le dire tout de suite, lorsque j'ai appris qu'une comédie musicale avec uniquement des chansons des Beatles était sortie, j'étais plus que méfiante. Je m'attendais à une sorte de Best-of...

le 4 juin 2014

14 j'aime

Across the Universe
Gabzou
8

Un trip psychédélico-musical

Bon, faut pas se voiler la face, ce film est du grand n'importe quoi, mélange de clips sous amphétamines démentiels (l'enrôlement militaire est formidable; rien que la musique de descente aux enfers...

le 28 avr. 2012

8 j'aime

2

Across the Universe
Ruru
6

Jaï Guru Deva Om

Que se passe-t-il quand la metteur en scène d'une des comédies musicales les plus bankables de l'histoire (ndlr : Le Roi Lion - Broadway Musical) rencontre l'univers du plus grand groupe de...

le 11 mai 2012

7 j'aime