"Attention, Attention ! La purge va débuter ! Vous allez voir un film très con pendant 1h45 ! Veuillez mettre vos neurones à l'abri! je répète, veuillez mettre vos neurones à l'abri! La purge est voulue par les pères fondateurs du gouvernement hollywoodien ! Pour un cinéma toujours plus dégénéré idéologiquement...." L'histoire raconte comme des méchants blancs, des "rednecks" racistes, souhaitent indéfiniment continuer la purge pour la transformer en une guerre qu'ils mèneraient pour libérer les Etats-Unis des mexicains et des riches qui les embauchent, et ainsi recréer un pays qu'avec des "américains au sang pur" comme ils le vocifèrent méchamment dans leur sono.
Les gentils sont des riches blancs avec leur main d'œuvre mexicaine et, bien sûr, un noir et un indien qui leur prête main forte (genre la nation "arc en ciel"). Comme le gouvernement américain ne parvient pas à rétablir l'ordre, cet attelage du camp du bien doit fuir vers le Mexique qui ouvre gentiment sa frontière, car les dirigeants mexicains ont du cœur au contraire des méchants rednecks qui n'ont qu'une chose en tête :"Build the wall" avec de la haine.
Voilà le résumé, donc pour ce qui de l'analyse politique, si vous voulez voir un film manichéen et débile, foncez. Niveau réalisme social, c'est la catastrophe. Figurez-vous bien que durant le film, alors que le crime est permis durant la purge, on ne voit jamais un noir ou un mexicain tuer une personne, sinon pour se défendre. Dans la société américaine, évidemment, il n'y a que de méchants rednecks pour être ultraviolents, agressifs et racistes, et les noirs et les mexicains sont tous des anges. Bref, crédibilité zéro! Les scènes d'action sont torchées au possible, les rednecks sont hyperagressifs mais se battent comme des brêles en se faisant abattre comme des ballons de baudruches à la foire. Pauvreté idéologique, pauvreté esthétique, hypocrisie car haine non assumée contre les blancs de "l'Amérique périphérique et rurale". Pitié, ce cauchemar américain doit prendre fin au plus vite!

Le 23 juillet 2021

8 j'aime

American Nightmare 5 : Sans limites
LeTigre
4

Il y a-t-il une fin à cette purge ?

Suite au désastreux précédent épisode de la franchise horrifique American Nightmare, James DeMonaco propose de prolonger son univers avec un cinquième opus qui serait dans la continuité du troisième...

Lire la critique

il y a 10 mois

10 j'aime

9

American Nightmare 5 : Sans limites
LouveteauGrisonnant
1

Une purge sans fin

"Attention, Attention ! La purge va débuter ! Vous allez voir un film très con pendant 1h45 ! Veuillez mettre vos neurones à l'abri! je répète, veuillez mettre vos neurones à l'abri! La purge est...

Lire la critique

il y a 1 an

8 j'aime

American Nightmare 5 : Sans limites
RedArrow
5

La Purge qui ne voulait plus s'arrêter

Cinq films, une série TV de deux saisons et, au bout du compte, encore aucune oeuvre qui n'ait rendu pleinement justice à ce concept génial de Purge... Même s'il a cédé sa place à la réalisation...

Lire la critique

il y a 1 an

8 j'aime

7

The Tomorrow War
LouveteauGrisonnant
2

La croisade des vieux contre les aliens

Coupe du monde 2022 au Qatar : L'attaquant brésilien file vers le but et se prépare à marquer quand il est ébloui par des rayons bleutés qui semblent sortis tout droit d'une pub Heineken...

Lire la critique

il y a 1 an

2 j'aime

2

In the Shadow of the Moon
LouveteauGrisonnant
1

Une apologie du crime politique.

Shadow of the moon débutait plutôt bien avant de finir par défendre des thèses dangereuses pour la démocratie et même pour la paix civile. En effet, ce film ne fait ni plus ni moins que l'apologie du...

Lire la critique

il y a 2 ans

1 j'aime

2