A titre liminaire, je préciserai que cette critique est totalement faussée par ma lecture préalable et relativement ancienne du comics dont ce film est l'adaptation. Je ne critique pas le film pour ce qu'il est, mais pour l'adaptation qu'il est.


En critique rapide de la bande-dessinée de Jeph Loeb et Jim Lee, je dirai tout simplement que je l'avais adorée : l'histoire, sublimée par des dessins magnifiques, était prenante, pleine de twists, faisant intervenir de multiples personnages mais toujours dans l'objectif de démontrer la volonté de destructrice de la psyché de Bruce Wayne/Batman de ce nouveau personnage qui était introduit : Hush (Silence). Hush qui sera tellement apprécié qu'il réapparaîtra à plusieurs reprises dans les comics et aura même droit à des interventions dans l'excellente saga de jeux vidéos Arkham.


Ce préalable étant posé, que vaut à mes yeux ce nouveau projet d'adaptation de Warner DC Animated ?


Sur la forme, on retrouve le style graphique du DC Animated Universe que j'apprécie pour ma part. Les personnages qui n'avaient pas encore été intégrés à cet univers ont été bien adaptés et le reste du casting connu reste dans le style existant. Coté animation, c'est globalement pas mal, même si je pense qu'une sensation de vieillesse de l'animation, trop rigide par moment, commence à s'installer.


Concernant le doublage, je commets l'impair pour certains de regarder en VF (j'estime effectivement que nous avons parmi les meilleurs doubleurs du monde). Et je reste gêné par la voix d'Emmanuel Jacomy qui à mon sens ne colle absolument pas à Bruce Wayne (et j'insiste sur Bruce Wayne, puisque son dessin en fait un trentenaire), contrairement à Batman pour qui ça peut passer. Coté Sélina Kyle, Françoise Cadol (doubleuse d'Angélina Jolie et de Lara Croft) est un choix parfait. Le reste du casting conserve les voix déjà utilisées, voix qui passent à mon sens. Je critiquerai cependant deux choix de doubleurs sur lesquels ma réaction a été "non mais c'est quoi cette voix qu'ils lui ont donné ?!" à savoir


Bane et l'Homme-Mystère.


Cette évocation de ces personnages me permet d'en venir directement au scénario. Il est grosso modo adapté du comics sus-rappelé mais avec de (trop ?) nombreux changements. Je pense que là où le comics (assez épais), prenait le temps de poser une ambiance malsaine et torturée, prenant son temps entre chaque scène d'action et mettant de l'enjeu dans la découverte de l'identité de Hush, l'adaptation rushe l'intrigue et passe de scène en scène pour nous mener au dénouement final sans réel travail d'élaboration.


Là où le comics faisait appel à des personnages pour mettre en scène de façon brillante les fractures de la psyché du héros, ici on a un brainstorming de multiples personnages parfois inutiles (Amanda Waller, Damian, Batgirl).
Tout le problème réside également dans le fait que de nombreux personnages ont été échangés et certains insérés pour coller, à mon avis, à l'Animated Universe (contrairement à Killing Joke, The Dark Knight Returns ou Under the Red Hood qui, malgré quelques défauts d'adaptation, prenaient le parti d'être d'être des One shot, donc affranchis des règles de l'univers global).


Le scénario est globalement respecté: Thomas Elliott est un ami d'enfance de Bruce Wayne détestant la famille Wayne pour avoir sauvé sa mère qu'il détestait également. Il soigne l'Homme Mystère d'une tumeur grâce au Puit de Lazare (source magique dans l'Univers DC) et ce dernier, suite au choc de sa cure, découvre que Batman et Bruce Wayne ne font qu'un. Il cherche donc à mettre en place un plan machiavélique faisant appel à de nombreux ennemis de Batman pour tenter de le briser.


Mais là s'arrête le travail d'adaptation puisque là où Thomas Elliott dans le comics endosse l'identité de Hush pour parvenir à ses fins, donnant une dimension importante à ce nouvel ennemi, dans le film Hush n'est autre que l'Homme Mystère. Ce qui à mon sens pose un gros problème puisqu'on élimine ni plus ni moins qu'un personnage totalement différent de l'incarnation qui avait justement tout son intérêt. Je n'ai rien contre le fait d'être surpris et le néophyte sera surement aussi surpris que je l'ai été, les premiers soupçons que le film cherche à orienter au départ pesant sur Thomas Elliott. Néanmoins, je pense que l'objectif ne doit pas être de décontenancer le fan. Ces facilités du film laissent penser qu'il est avant tout destiné à des néophytes, quitte à laisser le fan derrière.


On retrouvera bien plusieurs scènes mythiques (le combat entre Superman et Batman dans les égouts de Metropolis, le baiser entre Batman et Catwoman, le tabassage du Joker) mais la plupart sont vidées de leur substance. Ainsi, la scène anthologique du cimetière où Hush ôte son masque et se découvre être Jason Todd, le second Robin assassiné par le Joker (en réalité Gueule d'argile sous l'apparence de Jason Todd), ce afin de mettre Batman face à son plus grand échec, a été totalement transformée (certainement parce que Jason Todd n'a pas été introduit dans cet univers étendu animé). Exit Leslie Thompkins, exit Alfred accusé et aucun personnage lié à Batman ne souffre réellement... Soit tout le propos de la BD.


Le film a également le défaut de se concentrer sur un élément qui aurait pu à mon sens être intéressant dans un film autre mais qui, dans celui-ci, brise tout enjeu. La place de Catwoman est prépondérante et gêne énormément puisque l'objectif de Hush est de faire souffrir Batman. Or la relation de Batman avec Catwoman pendant tout le film ne fait que lui apporter du bonheur, si bien que la menace et, par là même, l'intérêt du méchant n'existent plus.


Le problème du film : un matériau d'origine intimiste pour les amateurs qui connaissent les personnages et une adaptation vidée de sa substance pour servir uniquement l'action, se montrer accessible au spectateur peu connaisseur (dommage quand on voit à quel point d'autres adaptations n'en avaient que faire), s'adapter de façon bancale à un univers étendu et une romance qui parachève le travail de vidage. Le film peut être divertissant pour celui qui ne connait pas le comics ( et à mon avis il leur est destiné). Pour moi, ça ne l'est pas et je ne retrouve pas tout ce qui faisait le charme de la BD.
Certainement pour moi l'une des moins bonnes adaptations du studio pour le moment.

Le 7 août 2019

9 j'aime

5 commentaires

Batman : Silence
QuentinBombarde
6

Hush (Too shy shy)

Après quelques adaptations réussies, (notamment celle de The Dark Knight Returns et Gotham by Gaslight) , le département Animations de la firme DC s'attaque au très bon Hush, initié par les grands...

il y a 3 ans

4 j'aime

Batman : Silence
MalevolentReviews
3

♫ Hush, Little Baby ♫

DC continue d'adapter ses plus grandes œuvres en films animés, désormais de manière assez continue. En effet, conservant un chara-design issu de la japanimation, une animation sobre et une histoire...

il y a 3 ans

4 j'aime

Batman : Silence
Badalamentis
4

Critique de Batman : Silence par Badalamentis

Intéressant de voir un film plus centré sur Bruce Wayne, son côté humain de par sa relation avec Catwoman, c'est plutôt rare. Bon point aussi pour la technique, au dessus du lot niveau...

il y a 3 ans

3 j'aime

1

Batman : Silence
Geoffrey_Holmes_Juar
4

Adaptation qui aurait du se taire?

A titre liminaire, je préciserai que cette critique est totalement faussée par ma lecture préalable et relativement ancienne du comics dont ce film est l'adaptation. Je ne critique pas le film pour...

il y a 3 ans

9 j'aime

5

Injustice
Geoffrey_Holmes_Juar
3
Injustice

Une adaptation qui rend injustice au comics...

Non ! Non ! Non ! Non et non ! NON ! ... NON ! Injustice est un jeu vidéo sorti en 2013, lequel reprenait le système de combat de Mortal Kombat en en mettant en scène des combats entre les héros et...

il y a 1 an