C’est la destinée d’une jeune femme mâtinée qui a la dalle mais au lieu de manger un adipeux hamburger, elle veut de la chair humaine. Bones and all est baigné par une atmosphère glauque et inconfortable mais pas sans cesse. En effet, vers la fin, le récit sur le cannibalisme, métaphore de la concrétisation des pulsions d’adolescents pubères, est délicatement occulté par une histoire d’amour mielleuse mais c’est quand même très répugnant avec un lot d’innombrables scènes insoutenables. Même si je comprends le but de cet attachement qui sert à explorer les fêlures mutuelles du passé, je jugerais cette relation lassante. La confrontation avec la mère, apogée freudienne, est réellement exaltante avec son bagage génétique et l’état dans lequel elle s’est mise est épouvantablement ignoble.

Trilaw
9
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à ses listes Les films les plus traumatisants et Les meilleurs films de 2022

Créée

le 19 mai 2023

Critique lue 76 fois

3 j'aime

Trilaw

Écrit par

Critique lue 76 fois

3

D'autres avis sur Bones and All

Bones and All
Star-Lord09
5

La difficulté d'exister

Si l'on devait se projeter à une époque où littérature et Septième Art n'avaient pas encore brassé le thème de l'errance et illustré le mouvement gothique, nul doute que l'essai de Luca Guadagnino...

le 26 nov. 2022

18 j'aime

22

Bones and All
Noel_Astoc
4

Faux d'artifice

Luca Guadagnino signe un film arty et même artificiel, ni nul ni scandaleux mais assez vide. Formellement accompli et de bonne facture, le film sidère par sa superficialité tant Guadagnino ne tire...

le 24 nov. 2022

11 j'aime

Bones and All
RedArrow
6

Let Me Eat

Par sa façon de capter les désirs dévorants des personnages de la plupart de ses longs-métrages, il était presque logique que Luca Guadagnino les matérialise un jour sous un prisme littéralement...

le 23 nov. 2022

9 j'aime

Du même critique

Simone - Le voyage du siècle
Trilaw
9

« Bientôt s’éteindra cette génération qui ne devait pas survivre »

Le film est farouchement et profondément féministe mais quoi de plus normal pour un métrage dédié à une femme extraordinaire qui a permis que l’un des droits les plus élémentaires pour elles, même si...

le 24 nov. 2022

34 j'aime

3

Avatar - La Voie de l'eau
Trilaw
5

« On ne congèle pas les bébés »

Treize ans de longues années d’attente patiente pour un résultat aussi famélique. Commençons par la fameuse 3D, je me souviens d’un temps où les lunettes 3D étaient devenues un outil indispensable...

le 16 déc. 2022

26 j'aime

Daaaaaalí !
Trilaw
5

« Il pleut des chiens morts »

Une journaliste doit réaliser une entrevue avec Salvador Dali.Qui était assez surréaliste à l’instar de l’art du peintre pour réaliser un métrage sur le maître, si ce n’est Quentin Dupieux qu’on...

le 7 févr. 2024

14 j'aime