Castello Cavalcanti
6.3
Castello Cavalcanti

Publicité de Wes Anderson (2013)

Aujourd'hui quand un cinéaste est connu / reconnu on a du mal à faire le distingo entre ses pubs et ses courts-métrages : ses pubs sont montés comme des courts, des oeuvres d'artistes, et ses courts sont produits par des marques qui mettent leur logo en ouverture et fermeture. Anderson est un bon publiciste, il a le sens de l'image, du cadre, de la symétrie et de la punchline visuel, et ça ne l'empêche pas d'être un bon cinéaste. Ses courts sont des pubs/ ses pubs sont des courts.

FrankyFockers
4
Écrit par

Créée

le 6 déc. 2016

Critique lue 371 fois

FrankyFockers

Écrit par

Critique lue 371 fois

D'autres avis sur Castello Cavalcanti

Castello Cavalcanti
Fatpooper
5

Be Dandy, Be Prada

À l'instar d'un Woody Allen, Wes Anderson se plaît à revisiter les pays et les réalisateurs européens. Ici il fait halte en Italie, toujours pour Prada. Qu'un réalisateur connu s'arrêter pour faire...

le 22 févr. 2014

7 j'aime

Castello Cavalcanti
mewnaru
6

Prada selon Wes Anderson.

Wes Anderson offre ses talents à la marque Prada. Le court-métrage de sept minutes reprend les codes du cinéaste : beauté des décors irréels, maîtrise des plans, Jason Swartzman, humour léger et...

le 3 juin 2014

3 j'aime

Du même critique

Forever Changes
FrankyFockers
10

Critique de Forever Changes par FrankyFockers

La carrière de Love n'aura duré que de 1965 à 1970. Un bien court moment, mais qui marquera à jamais l'histoire de la musique rock et qui fera du groupe le plus grand représentant du psychédélisme...

le 24 avr. 2012

67 j'aime

10

Body Double
FrankyFockers
10

Critique de Body Double par FrankyFockers

Pourquoi ce film est-il si important dans l'histoire du cinéma moderne ? Voici une question qui mérite d'être analysée, comme il convient aussi de s'arrêter quelque peu sur le cas Brian de Palma, le...

le 23 avr. 2012

59 j'aime

4

Le Charme discret de la bourgeoisie
FrankyFockers
10

Critique de Le Charme discret de la bourgeoisie par FrankyFockers

Sorti sur les écrans en 1972, Le Charme discret de la bourgeoisie se situe en plein milieu de la période française de Bunuel, sa dernière et aussi l'une de ses plus intéressantes. L'âge n'a jamais...

le 23 janv. 2012

44 j'aime

1