⚠️ Une maintenance est prévue le Mercredi 26 juin à 8h00 pour une durée d'environ 2h. Le site sera inacessible pendant cette période.

un magnifique documentaire sur l'un des plus grands réalisateurs de Séries B américaines.

Des ovnis, des monstres et du sexe - Le cinéma selon Roger Corman (2011) est un magnifique documentaire réalisé par Alex Stapleton. Ce dernier retrace la carrière d'un cinéaste méconnu du grand public alors qu'il est pourtant l'un des plus grands réalisateurs de Séries B américaines. Il est l'homme à qui on doit notamment L'attaque des crabes géants (1957), Teenage Caveman (1958), le cultissime La Petite Boutique des horreurs (1960) ou même quelques films polémiques tels que The Intruder (1962), Les Anges sauvages (1966) ou encore The Trip (1967). Pas seulement réalisateur, il a aussi produit des centaines de longs-métrages dont bon nombre d'entre-eux sont encore dans les mémoires des cinéphiles les plus aguerris, on pourrait notamment citer La Course à la mort de l'an 2000 (1975) de Paul Bartel, Lachez les bolides! (1977) de Ron Howard, Ilsa, la Tigresse du Goulag (1977) de Jean Lafleur ou encore Les Mercenaires de l'espace (1981) de Jimmy T. Murakami. Non seulement il était capable de réaliser des films à petit budget, il était aussi capable de les réaliser en l'espace de quelques jours (ce qui ne voulait pas obligatoirement dire que ces films étaient bâclés, loin de là). Il fut aussi un formidable découvreur de talents, il a notamment permis à Jack Nicholson, Peter Fonda, Dennis Hopper, Martin Scorsese, Francis Ford Coppola (il a produit son premier film : Dementia 13 - 1963) ou James Cameron de faire leurs premiers pas.
Si le film brasse beaucoup d'extraits de films produit ou réalisé par Corman, le grand intérêt de ce documentaire, c'est le nombre impressionnant d'intervenants qui viennent témoigner de leurs expériences avec le cinéaste, des acteurs ou réalisateurs tous prestigieux tels que Paul W.S. Anderson, David Carradine, Robert De Niro, Bruce Dern, Peter Fonda, Ron Howard, Jack Nicholson, Eli Roth, Martin Scorsese ou encore William Shatner.
Finalement on en vient à regretter que le film ne puisse pas durer plus longtemps (il dure 80 minutes), tant le sujet et le contenu de ce dernier s'avère passionnant (mention spéciale au passage où Nicholson verse sa petite larme lorsqu'il évoque Corman ou lorsque ce dernier reçoit son Oscar d'honneur pour sa très prolifique carrière).

http://qr.net/ivn
RENGER
6
Écrit par

Créée

le 9 mai 2012

Critique lue 666 fois

5 j'aime

RENGER

Écrit par

Critique lue 666 fois

5

D'autres avis sur Des ovnis, des monstres et du sexe - Le cinéma selon Roger Corman

Du même critique

Mad God
RENGER
8

30ans de tournage devant lesquels on hallucine bouche-bée devant le résultat.

Second long métrage pour le magicien des effets-spéciaux, après avoir apposé sa patte et sa légende sur bon nombre de films culte ou qui ont marqués toute une génération (La guerre des étoiles -...

le 21 juin 2022

35 j'aime

Monty Python - Sacré Graal !
RENGER
2

Armez vous de patience, c'est ce que vous avez de mieux à faire.

Premier long-métrage pour l'équipe des Monty Python où ils réalisent avec Monty Python, sacré Graal (1975) une comédie lourde, exaspérante et extrêmement vide. Certains gags sont beaucoup trop...

le 5 mai 2011

27 j'aime

18

Ready Player One
RENGER
2

Grosse désillusion, de la SF chiante à mourir

Une belle grosse désillusion le dernier Spielberg. Moi qui l'attendais avec une certaine impatience. Son grand retour à la SF, à grands renforts de coups marketings, je suis tombé dans le panneau et...

le 20 mars 2018

21 j'aime

24