👉 17 juin : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Le dernier Olivier Assayas mêle de façon assez grossière une réflexion lourdingue (et déjà datée) sur la révolution numérique et des histoires quelconques de coucheries entre bobos.

Sur le premier sujet le film se contente d'enfiler les poncifs tout au long de séquences verbeuses et de longs exposés didactiques qui sonnent particulièrement faux. Cela donne des débats de haute volée dans le genre : "Une liseuse ne remplace pas la bonne odeur du papier ", suivi de : "Oui, mais on peut partir avec plus de livres en vacances". Passionnant.

Les interactions entre les personnages sont absolument inintéressantes. On retrouve une jeune fille bisexuelle et carriériste qui semble le clone de Kristen Stewart, jouée par une Christa Théret transparente, un Vincent Macaigne égal à lui-même en écrivain raté et une Juliette Binoche en roue libre. Guillaume Canet est un tout petit peu plus intéressant que d'habitude, mais c'est surtout le personnage jouée par l'excellente Nora Hamzawi qui empêche le film d'être complètement nul.

En ce qui concerne le cadre, on navigue dans un univers bourgeois bon chic bon genre sans caractère : propriétés cossues, villa de bord de mer et appartements parisiens platement filmés. La mise en scène est paresseuse.

Tout cela sent l'entre-soi chichiteux, le rance et le roussi.

N'est pas Alain Resnais qui veut. Le marivaudage sonne ici triste et même pas cruel.

Christoblog
2
Écrit par

il y a 3 ans

29 j'aime

2 commentaires

Doubles Vies
AnneSchneider
8
Doubles Vies

Assayas moraliste ?...

Tout est double, au moins double, dans « Doubles Vies », à commencer par l’organisation du film lui-même : une surface un peu agaçante, parcourue tambour battant, l’entre-soi de bobos parisiens, pas...

Lire la critique

il y a 3 ans

23 j'aime

8

Doubles Vies
blacktide
4
Doubles Vies

Le réveil du ruban chiant ?

« Si nous voulons que tout continue, il faut d'abord que tout change ». De Lampedusa à Guillaume Canet, la parole s’est réapproprié la citation papier : les mots de Tancrède ont eux-mêmes subi les...

Lire la critique

il y a 3 ans

22 j'aime

4

Doubles Vies
LauraHlt
4
Doubles Vies

"Ça piétine... ça piétine.. !"

Je tiens à dire avant toute chose que je suis assez fan des films d'Olivier Assayas.. enfin les précédents films ! Que dire de celui la, c'est dans un nouveau genre qu'Olivier a voulu exceller...

Lire la critique

il y a 3 ans

17 j'aime

2

Leto
Christoblog
4
Leto

Un film sûr de sa force, et un peu creux.

Leto est un bel objet, qui plaira aux esthètes, aux journalistes de rock, aux défenseurs de Kirill Serebrennikov (le réalisateur du film, persécuté par le pouvoir russe), aux fans d'Iggy Pop, aux...

Lire la critique

il y a 3 ans

34 j'aime

7

Notre petite sœur
Christoblog
10

Magnifique.

Quel autre cinéaste qu'Hirokazu Kore-Eda est aujourd'hui capable de filmer la beauté du monde ? Depuis que Malick est parti en vrille dans sa trilogie émoliente, la réponse est claire :...

Lire la critique

il y a 6 ans

30 j'aime

2

Doubles Vies
Christoblog
2
Doubles Vies

Entre-soi chichiteux

Le dernier Olivier Assayas mêle de façon assez grossière une réflexion lourdingue (et déjà datée) sur la révolution numérique et des histoires quelconques de coucheries entre bobos. Sur le premier...

Lire la critique

il y a 3 ans

29 j'aime

2